Josée Boudreault à la rencontre des femmes d'affaires

La conférencière Josée Boudreault (au centre) a livré... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

La conférencière Josée Boudreault (au centre) a livré son message devant une centaine de Latuquoises. Elle est accompagnée sur la photo de Chantal Fortin et Sonia Fillion de la SADC (à gauche), et de Manon Côté et Jeannie Carrier de la CCIHSM (à droite).

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Un nombre record de femmes se sont présentées pour l'activité au féminin de la Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM), mercredi, au complexe culturel Félix-Leclerc. Plus d'une centaine de personnes ont assisté à la conférence «Sois ta meilleure amie» de Josée Boudreault.

«Je veux qu'à la fin de la conférence les gens soient fiers d'eux autres. C'est un miroir que je leur mets en pleine face pour leur montrer que ce qu'elles font, c'est déjà fantastique. Je leur ai donné des trucs pour réussir à se l'avouer à elle-même et à aimer ce qu'elles sont et ce qu'elles ont.»

Cette dernière a donné des trucs pour y parvenir, entre autres, d'être sa meilleure amie. «Être sa meilleure amie, c'est entre autres d'arrêter de se sentir coupable et d'arrêter de regarder en arrière. Il faut se pardonner nos erreurs et se regarder avec le regard d'une meilleure amie qui nous aime avec nos défauts et qui accepte tout ça. C'est ça le message que je veux livrer.»

Josée Boudreault s'est adressée aux femmes de façon dynamique pendant plus d'une heure. Son discours parsemé d'humour et d'autodérision a été très bien reçu par la foule.

Au final, la directrice générale de la CCIHSM, Manon Côté, se disait très heureuse de la réponse des participantes. «C'est la 4e édition, et on a battu notre record. On réalise que la solidarité féminine est forte. La conférence de Josée fait du bien dans cette période d'austérité et de froid. Je voulais aujourd'hui qu'on se valorise, qu'on soit nous-mêmes. Quand on est dynamique, on contamine son milieu et moi à La Tuque, je veux que mon milieu soit comme ça», a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer