Fermeture de Target: beaucoup de clients pour de minces rabais

La liquidation a débuté dans les magasins canadiens... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La liquidation a débuté dans les magasins canadiens de Target dont à celui situé au Centre commercial Les Rivières.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gabriel Delisle, Le Soleil
La Presse Canadienne
Trois-Rivières

Si les clients étaient extrêmement nombreux jeudi matin au magasin Target de Trois-Rivières à l'occasion du début de la vente de liquidation, rares sont ceux qui sont repartis avec des produits pleins les mains.

La chaîne américaine affiche des rabais de 10 % à 30 % pour cette vente de fermeture, ce qui ne semble pas séduire les consommateurs à la recherche d'aubaines dignes des soldes de l'Après-Noël ou du Vendredi noir. Target annonçait pourtant des soldes de cette envergure pour son dernier tour de piste au Canada. 

«Les soldes n'ont rien à voir avec ceux de l'Après-Noël», s'est exclamé un client du magasin de Trois-Rivières croisé hier matin. 

«C'est pas moins cher qu'ailleurs», a lancé un autre client qui regardait les rayons des produits électroniques, où les rabais ne sont que de 10 %.

La présence de Target au Canada aura été de courte durée. Arrivée en 2013, la chaîne a subi depuis des pertes de 7 milliards $. La fermeture des 133 magasins entraînera l'abolition de 17 600 emplois au Canada, dont 120 à Trois-Rivières.  

Les mêmes réactions partout au Québec

«Si Target a manqué son entrée, il risque aussi de rater sa sortie», raconte un client qui n'avait qu'un tout petit paquet à la main, jeudi matin, au magasin du centre commercial Fleur de Lys de Québec. 

Si le stationnement était rempli d'automobiles, plus que partout ailleurs autour du centre commercial, s'il y avait pas mal de clients dans les allées, les paniers étaient plutôt vides.

Annoncés sur les portes à l'entrée, les rabais vont de 10 % à 30 %. Et il faut avoir l'oeil ouvert et avoir parcouru toutes les allées pour dénicher les produits vendus 30 % moins cher que le prix affiché.

Dans les vêtements, notamment ceux pour les enfants, la majorité des articles affichaient un rabais d'au plus 20 %. 

Les tablettes n'ont pas plus de 5 % de rabais, notamment les produits Apple, ce qui ajuste la vente presque au prix coûtant pour le commerçant, et à peine un peu plus bas que sur le magasin en ligne de la «sainte» Pomme croquée.

Dans les rayons de l'alimentation, pas grand-chose à des rabais supérieurs à 10 %. Un client prend une livre de beurre et dit: «Un rabais de 10 % pour du beurre à 5 $, c'est juste 50 ¢. Chez Super C, le beurre est à 2,99 $.» Autre client déçu.

Les articles en solde à 30 % de rabais étaient rares, sauf dans la papeterie sur des articles des Fêtes ou d'autres qui ne semblaient pas avoir trouvé preneurs depuis un bon bout de temps. Rien de mirobolant dans les articles des soins personnels non plus.

Déjà, plusieurs magasins Target ont cessé la vente de produits périssables, comme le lait, les oeufs et les aliments congelés, a précisé une porte-parole du grand détaillant américain, Molly Snyder. La société a aussi commencé à se défaire des produits de ses centres de distribution, a-t-elle ajouté. En plus des stocks restants, les étagères, les mannequins et l'équipement des magasins Target seront vendus.

Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer