La Fromagerie F.X. Pichet en restructuration

La Fromagerie F.X. Pichet, qui confectionne le Baluchon,... (Photo d'archives: François Gervais)

Agrandir

La Fromagerie F.X. Pichet, qui confectionne le Baluchon, nommé meilleur fromage au Canada en 2014, est en restructuration. On voit ici Marie-Claude Harvey, propriétaire.

Photo d'archives: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) La Fromagerie F.X. Pichet est en restructuration. Les créateurs du Baluchon, nommé meilleur fromage au Canada en 2014, fermeront la boutique de Sainte-Anne-de-la-Pérade pour concentrer toutes les activités à la ferme de lait biologique de Champlain.

À l'aube d'une augmentation des quotas d'importation des fromages européens, la fromagerie de la région doit se restructurer pour être prête à faire face à cette nouvelle réalité. La Fromagerie entend déménager les installations de Sainte-Anne-de-la-Pérade à la ferme de lait biologique de Champlain afin de favoriser les finances de l'entreprise. Malgré la reconnaissance de ses produits de qualité, la fromagerie artisanale peine à atteindre la rentabilité.

«Le prix que nous avons eu en 2014 a permis à l'entreprise d'augmenter les ventes de 30 % et de solidifier nos marchés du Québec ainsi que de l'Ontario», explique la propriétaire de la fromagerie, Marie-Claude Harvey, qui note de plus que le marché du fromage artisanal demeure difficile. Les employés qui travaillent à la boutique de Sainte-Anne-de-la-Pérade devront donc être relocalisés aux installations de Champlain. Cette transformation n'entraînera toutefois pas de mise à pied, selon la direction. Ces changements devraient se réaliser en 2015, à la condition que le bâtiment de Sainte-Anne-de-la-Pérade soit vendu.

Cette décision a été prise à la suite d'une rencontre mardi soir entre les propriétaires et les différents partenaires financiers. «Nous voulons augmenter les revenus pour être viables. On commence à être rentable. Nous avons connu une belle année 2014 et nous sommes en croissance, mais nous sommes toujours dans une situation précaire. On doit se départir d'un bâtiment et nous voulons être prêts lorsque d'ici deux ans les fromages européens vont arriver en grand nombre au Québec», note Mme Harvey qui précise que la Fromagerie commercialisera prochainement un nouveau produit, le Roy Léo.

Ces transformations ne changeront en rien la philosophie de l'entreprise reconnue pour la qualité de ses produits. Marie-Claude Harvey insiste sur ce point. Les fromages resteront confectionnés à base de lait entier et biologique. «On ne veut absolument pas couper sur la qualité.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer