Les dix événements économiques de 2014

Fermeture de l'usine Laurentide (photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Par Marc Rochette
Le Nouvelliste

Fermeture de l'usine Laurentide

En septembre, la compagnie Produits forestiers Résolu causait une commotion à Shawinigan en annonçant la fermeture de sa division Laurentide, dans le secteur Grand-Mère. Survenu en octobre, l'arrêt de production de cette usine vieille de 126 ans entraînait la perte de 275 employés.

Annonce du Groupe CGI

Le Groupe CGI, leader mondial dans les services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires, a annoncé l'implantation à Shawinigan de son cinquième centre d'excellence au Québec. L'entreprise prévoit créer 300 emplois d'ici trois ans.

Acquisition du centre de coulée

Le Groupe Sotrem-Maltech s'est porté acquéreur du centre de coulée de Rio Tinto Alcan à Shawinigan. Connue sous le nom de Shawinigan Aluminium, la nouvelle entreprise permet de préserver 75 emplois et d'entraîner des retombées économiques de 15 millions de dollars sur dix ans.

Usine de démonstration chez Kruger

Rare bonne nouvelle dans le secteur des pâtes et papier. Kruger a inauguré son usine de démonstration de filaments de cellulose, au coût de 43,1 millions de dollars. En peu de temps, les résultats sont concluants, ce qui ouvre la voie à une future usine commerciale de 200 millions de dollars, avec une centaine d'emplois, à Trois-Rivières.

Grands projets en dormance à Bécancour

Les grands projets annoncés à Bécancour, à coup de milliards de dollars et de centaines d'emplois, ont connu une année de dormance. D'abord, l'entreprise IFFCO Canada n'a toujours pas démarré la construction de son usine d'engrais, ayant même reporté son démarrage en 2018. Ensuite, Minéraux rares Quest a beau avoir annoncé son intention de construire deux usines plutôt qu'une, le financement n'est toujours pas au rendez-vous. Finalement, Stolt LNGaz a annoncé la construction d'une usine de liquéfaction de gaz naturel au coût de 570 millions de dollars, financés à 100 % par le privé. L'entreprise n'en est toutefois qu'à l'étape d'information. Et c'est sans compter que RER Hydro, lancée en grande pompe, se débat toujours pour éviter la faillite.

Silicium Québec

L'usine Silicium Québec de Bécancour a défrayé les manchettes avec un retour au travail, après un lock-out de près de huit mois, et l'inquiétude suscitée par l'arrivée au Québec de FerroAtlántica.

Centre des congrès de Nicolet

La Ville de Nicolet peut se vanter d'avoir sur son territoire un centre des congrès, gracieuseté de la famille Beaubien qui aura investi à cette fin 2,5 millions de dollars à leur Hôtel Montfort.

Fonds de 200 millions $

Le Fonds de diversification économique a fait parler de lui, tantôt pour les annonces qui se sont multipliées au fil des mois, tantôt pour les revendications exprimées par Bécancour et Shawinigan. Par exemple, on aura versé 622 500 $ aux Viandes Seficlo, de Bécancour, et 500 000 $ à des entreprises de Nicolet, Rovibec et Nitek Laser. L'enveloppe de 200 millions de dollars aura survécu au changement de gouvernement ainsi qu'au contexte d'austérité.

Centres d'appels Desjardins

Desjardins a procédé à l'ouverture de deux centres d'appels à Trois-Rivières. Si le centre AccèsD est destiné à compter près de 400 postes, le second centre permettra la création de 60 nouveaux emplois.

Campus de l'UQTR à Drummondville

Les travaux de construction du futur campus de l'UQTR à Drummondville ont finalement été lancés au coût de 24 millions de dollars, soit six millions de moins que prévu. L'accueil des étudiants est prévu pour janvier 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer