• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Baisse du prix de l'essence: Trois-Rivières économisera près de 130 000 $ en 2014 

Baisse du prix de l'essence: Trois-Rivières économisera près de 130 000 $ en 2014

La baisse importante du prix à la pompe... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La baisse importante du prix à la pompe n'a pas que des répercussions positives dans le portefeuille des consommateurs, mais également sur le budget de la Ville de Trois-Rivières.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La baisse importante du prix à la pompe n'a pas que des répercussions positives dans le portefeuille des consommateurs, mais également sur le budget de la Ville de Trois-Rivières.

Si la tendance à la baisse se maintient jusqu'à la fin de l'année quant au prix de l'essence, la Ville de Trois-Rivières aura économisé 130 000 $ sur son budget consacré à l'essence pour toute l'année 2014.

C'est que la Ville, pour l'ensemble de sa flotte de véhicules, planifie à chaque année un montant en fonction d'un coût estimé à la pompe. Pour 2014, les prévisions budgétaires faisaient état d'un prix fixé à 1,42 $ le litre. Or, la baisse connue depuis les dernières semaines, et spécialement au cours des derniers jours, aura eu un effet plus que bénéfique sur le budget.

«Dès que le prix de l'essence varie d'un seul cent, pour nous ça représente 7413 $ de variation. Dans les dernières années, c'était habituellement à la hausse. Mais c'est la première année depuis très longtemps qu'on constate une telle économie sur le prix de l'essence», confirme Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Pour l'année 2015, le budget municipal fait état d'un prix à la pompe prévu de 1,40 $ le litre. Et même si la tendance actuelle se maintient en début d'année 2015, cette prévision ne sera pas revue. «C'est une variation qui peut changer à tout moment sur une année entière. On l'a vu dans le passé. Alors tant mieux pour nous si ça reste bas, mais ce serait irresponsable de ne pas planifier en fonction d'une possible variation à la hausse», croit M. Toutant.

Du côté de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR), chaque sous de moins le litre d'essence représentera, au bout de l'année, une économie de 17 000 $. Toutefois, le prix du carburant utilisé dans une année est négocié selon un volume d'achat très imposant, en partenariat avec huit autres sociétés de transport au Québec, dont celle de Montréal qui compte 1700 véhicules. Trois-Rivières compte pour sa part 60 autobus. 

«On consomme 1,7 million de litres d'essence par année à la STTR. Lorsqu'on fait des achats regroupés, c'est évidemment beaucoup plus avantageux en fonction du volume», confirme Guy de Montigny, directeur général de la STTR. Ainsi, pour l'année 2014, les économies n'auront pas été si grandes, malgré la baisse marquée en fin d'année. C'est que le budget établi pour l'année faisait état d'un prix de gros fixé à 1,16 $ le litre. Or, avec les fluctuations connues durant l'année, le budget se bouclera avec un prix réel à 1,19 $ le litre, soit trois sous de plus qu'anticipé. Pour l'année 2015, le budget a établi le prix de gros à 1,20 $ le litre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer