Survie de RER Hydro: le ministre Pierre Arcand sollicité

RER Hydro bénéficie d'un nouveau sursis jusqu'au 16... (Photo: Courtoisie)

Agrandir

RER Hydro bénéficie d'un nouveau sursis jusqu'au 16 janvier 2015 pour éviter la faillite.

Photo: Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que RER Hydro bénéficie d'un nouveau sursis jusqu'au 16 janvier 2015 pour éviter la faillite, ses financiers sollicitent une rencontre avec le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec, Pierre Arcand, pour lui présenter leur plan de match. Et le raccordement de la petite vitrine technologique au réseau de distribution d'électricité d'Hydro-Québec reste crucial pour la survie du projet.

Dans un courriel daté du 10 décembre, le président-directeur général de RER Hydro, Imad Hamad, a tenu à faire savoir aux élus de la région que les dirigeants de Castlegate Capital Advisors LLC de San Francisco seront au Québec du 15 au 17 décembre inclusivement pour d'éventuelles rencontres avec les représentants du gouvernement et de la société d'État.

D'ailleurs, M. Hamad dit s'attendre à une rencontre rapide avec le ministre Arcand et Hydro-Québec et à l'établissement d'un tarif que la société d'État versera lors du branchement de la vitrine technologique au réseau.

«La Cour supérieure n'attend que cette confirmation afin de permettre la reprise des activités de fabrication des hydroliennes à Bécancour. Ainsi, nous y sommes presque», écrit-il au maire Jean-Guy Dubois, avec copie conforme aux principaux intervenants de la région.

Selon lui, l'achat par Hydro-Québec d'une quantité aussi minime que 1/40 000 de la capacité installée, qui sera produite par la vitrine technologique des six hydroliennes, représente une dépense marginale pour la société d'État, «en particulier si on compare le tarif souhaité et le volume acheté à ce qui se pratique dans l'éolien, la biomasse et les mini-centrales», fait-il remarquer.

«En revanche, les retombées économiques, technologiques et en emplois directs et indirects sont importantes pour toutes les régions du Québec», souligne M. Hamad.

Dans une lettre du 8 décembre, le président de Castlegate, Philip Von Burg, demandait une rencontre au ministre Pierre Arcand, «pour la relance de la production industrielle d'hydroliennes à Bécancour».

En Cour supérieure, la société de capitaux privés s'est engagée le 28 novembre dernier à exécuter un plan de restructuration et d'arrangement avec les créanciers de RER Hydro.

«Selon notre vérification diligente effectuée à date, nous croyons que nous pourrions lancer la production à Bécancour au début de 2015, mais selon des termes plus avantageux pour les contribuables québécois que ce qui avaient été établis auparavant», peut-on lire dans la correspondance.

Conclue sous le gouvernement Marois, on y fait mention de cette entente qui fut suspendue par les libéraux en avril 2014, forçant le promoteur à recourir aux tribunaux pour éviter la faillite. Et c'est sous ce processus de la Loi des arrangements avec les créanciers des compagnies que Castlegate a fourni à RER un financement intérimaire.

Et la nouvelle entité juridique qui en découle parle d'un investissement à 100 % privé et d'origine américaine. La NouvelleCo ne sollicitera aucune prise de participation de la part du gouvernement en capital-actions, assistance financière, prêts ou subventions.

«À la suite de l'approbation de la Cour supérieure, la NouvelleCo a l'intention de lancer la fabrication à Bécancour et compléter la fabrication des six turbines», assure Philip Von Burg.

Ce dernier soutient que la NouvelleCo est en train de bâtir une alliance avec des partenaires stratégiques «qui s'encadrent mieux avec la stratégie industrielle québécoise quant au développement durable».

«Nous sollicitons donc une brève rencontre avec vous afin d'envisager les éventuels termes de ce raccordement au réseau d'Hydro-Québec», conclut-il, évoquant la date butoir de la mi-janvier et l'appui de «la communauté politique et économique régionale».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer