• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Multiplication des bornes de recharge pour des véhicules électriques sous les prévisions 

Multiplication des bornes de recharge pour des véhicules électriques sous les prévisions

Dans l'ordre habituel, on retrouve Douglas Labelle, chargé... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Douglas Labelle, chargé de projet en transport au ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec, Jean Lacroix, président-directeur général de l'AQME, Valérie Gauthier, directrice communication, marketing et partenariats au C3E, Louis Tremblay, président et chef de la direction de l'entreprise AddÉnergie, et Pierre Lavallée, animateur.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Alors que les bornes de recharge sont en plein déploiement au pays, les ventes de véhicules électriques sont loin des prévisions. Voilà le genre de constat paradoxal qui est ressorti des échanges, vendredi, lors du Forum du transport efficace organisé par l'Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME) à Shawinigan.

Selon Richard Chahine, de l'Institut de recherche sur l'hydrogène de l'UQTR, les ventes de véhicules électriques au Canada sont «30 000 en arrière sur nos objectifs de 40 000 pour 2014». Et moins du tiers des quelque 10 000 véhicules vendus sont, dit-il, «de vraies voitures électriques».

Et le spécialiste a parlé des risques d'utiliser les prévisions de vente de voitures hybrides comme déterminant pour prédire la vente de voitures électriques.

Alors que le taux de satisfaction de cette technologie est sous la barre des 3 % et que seulement de 1 % à 2 % des consommateurs adopteraient un véhicule électrique d'ici 2020, M. Chahine est d'avis que des politiques fiscales seraient nécessaires pour «faire acheter des technologies propres».

«Le consommateur veut quelque chose de bon, à bon marché», soutient-il.

La résistance du marché n'empêche pas Hydro-Québec de mener actuellement un appel d'offres pour une cinquantaine de bornes rapides le long des grands axes routiers et dans les centres urbains.

Depuis 2009, la société d'État a d'ailleurs accéléré ses efforts pour planifier l'infrastructure de recharge publique. Ce qui fait qu'en date du 31 octobre 2014, pas moins de 5000 véhicules rechargeables sont sur les routes du Québec, ce qui correspond à plus de la moitié du parc canadien. Et au moyen des 350 bornes d'Hydro-Québec, on dénombre 2200 recharges par mois.

«Il y a une bonne adhésion au modèle d'affaires, avec 3400 membres et près de 90 partenaires, et d'ici la fin de 2016, on prévoit plus de 725 bornes à 240 volts dans toutes les régions du Québec», a fait savoir la responsable de l'électrification des transports chez Hydro-Québec, France Lampron.

Confirmant que tant les véhicules électriques que les bornes sont adéquats pour le climat québécois, la participante au panel était fière d'indiquer que «100 % des bornes» provenaient de l'entreprise AddÉnergie, fraîchement installée à Shawinigan.

En cinq ans, son fondateur Louis Tremblay s'est positionné comme un leader national dans le domaine avec le déploiement de 1000 bornes de recharge. Et d'ici cinq ans, il prévoit que les 12 000 pieds carrés de son usine de fabrication seront occupés par une centaine d'employés. «On offre des solutions de recharge», insiste-t-il, se présentant comme étant plus qu'un fournisseur de bornes.

Au cours de la même table ronde, on aura parlé tantôt des retombées économiques d'une réduction de la consommation de pétrole, tantôt du défi de la recharge dans les chemins forestiers. Si l'électrification des transports et ses enjeux étaient à l'honneur, hier, le gaz naturel comme carburant accessible pour l'industrie du camionnage aura servi de thématique pour la première journée du Forum, jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer