Des millions $ en construction dans le parc d'affaires Amiral

PMA Assurances se prépare à s'installer dans le... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

PMA Assurances se prépare à s'installer dans le parc d'affaires Amiral, tout comme Trois-Rivières Acura.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pendant que les yeux sont rivés sur le développement prometteur du District 55, des entreprises s'installent discrètement tout près, sur la rue Christophe-Pélissier, dans le parc d'affaires Amiral.

En effet, des chantiers se préparent à accueillir en 2015 les nouvelles places d'affaires de Trois-Rivières Acura et PMA Assurances, pour des investissements de plusieurs millions de dollars, et ce, aux côtés des Johnston-Vermette et Antirouille Métropolitain fraîchement installées dans de nouvelles bâtisses.

«Nous allons doubler la superficie de la concession qui est actuellement de 12 000 pieds carrés», a fièrement annoncé l'un des propriétaires de Trois-Rivières Acura, Mathieu Pothier, qui parle de ce projet en terme de «millions».

Si cette bannière, en croissance, va quitter le boulevard Jean-XXIII pour être opérationnelle en septembre 2015 dans son nouveau point de vente, PMA Assurances va se donner un nouveau siège social, et ce, dès le mois de juin. Dans ce dernier cas, on parle d'un investissement de l'ordre de quatre millions de dollars.

Établi depuis 25 ans au 1300, Notre-Dame centre, le cabinet de courtage en assurance de dommages PMA Assurances quitte donc le centre-ville trifluvien au profit du secteur de Trois-Rivières-Ouest. L'entreprise était à la recherche de nouveaux locaux mieux adaptés pour accueillir sa clientèle et supporter sa croissance.

«Plusieurs options ont été étudiées alors que notre bail arrivait à termes. Après avoir soigneusement analysé chacune d'elles, il devenait de plus en plus évident que la construction d'un nouveau bâtiment dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest était la plus intéressante pour notre clientèle, notre personnel et nos besoins», explique Louis Caron, président de PMA Assurances

Selon lui, l'emplacement situé sur la rue Christophe-Pélissier offrira une meilleure accessibilité pour la clientèle de même que pour les employés. De plus, le site offre une excellente visibilité à la jonction des autoroutes 40 et 55.

«Il s'agit d'un investissement important qui permettra d'assurer la pérennité de PMA dans la région. Nos nouveaux locaux seront à la fine pointe de la technologie et permettront de garder contact avec nos succursales de Shawinigan, La Tuque, Grand-Mère et Victoriaville. Toute l'équipe est emballée à l'idée de ce nouveau siège social et nous y avons prévu un milieu de travail assurant le mieux-être de notre personnel professionnel», a-t-il ajouté.

Selon le rapport mensuel de la Ville de Trois-Rivières, la valeur des permis de bâtir était de 18,7 millions de dollars le mois passé, comparativement à près de 29 millions de dollars en octobre 2013. Et le projet majeur qui figure sur la liste est justement celui de PMA Assurances, pour des travaux évalués à 2,6 millions de dollars. D'autres frais justifient l'estimé total de quatre millions de dollars.

Depuis le début de 2014, on observe un retard par rapport aux dix premiers mois de l'année dernière (229 millions $ contre 241 millions $). Par contre, les chiffres sont plutôt positifs du côté des nouveaux logements avec une meilleure performance que l'an dernier (9,9 millions $ contre 8,2 millions $ en octobre et 109 millions $ contre près de 88 millions $ depuis le 1er janvier).

Par ailleurs, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la tendance des mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Trois-Rivières se chiffrait à 1005 le mois dernier, comparativement à 935 en septembre. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d'habitations.

«La tendance des mises en chantier a enregistré une hausse en octobre. Cette dernière essentiellement attribuable à la volatilité du segment des logements collectifs. L'augmentation du rythme n'est pas le reflet de l'activité attendue sur le marché du neuf cette année. En effet, malgré la légère reprise du marché de l'emploi, l'offre abondante de propriétés existantes à vendre tempérera la demande d'habitations neuves d'ici la fin de l'année», a déclaré Marie-Élaine Denis, analyste de marché à la SCHL pour la RMR de Trois-Rivières.

Quant au nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, il se situait à 1089 en octobre, en baisse par rapport à celui de 1265 enregistré en septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer