750 postes à pourvoir à Shawinigan

Pas moins de 51 exposants ont confirmé leur... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pas moins de 51 exposants ont confirmé leur participation et 750 postes seront à pourvoir au premier Salon de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat de Shawinigan qui sera présenté le 29 octobre, au Centre Gervais Auto. On voit sur la photo, le maire Michel Angers et Joëlle Gagné, coordonnatrice du salon et commissaire industrielle au Centre local de développement de Shawinigan.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Douze jours après que CGI eut annoncé l'implantation de son cinquième centre d'excellence au Québec à Shawinigan, le premier Salon de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat se déroulera au Centre Gervais Auto. Difficile de trouver un alignement des astres plus prémonitoire que celui-là.

Les 300 emplois recherchés par CGI gonfleront à au moins 750 le nombre de postes à pourvoir le 29 octobre. Un nombre assez impressionnant, qui inclut aussi les 150 offres cachées recensées lors du dernier Marathon de l'emploi organisé par le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan.

Les artisans de ce premier grand rendez-vous dissimulaient mal leur enthousiasme hier matin, au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins. La coordonnatrice du salon, Joëlle Gagné, souhaitait une quarantaine d'exposants pour cette première édition. Le Centre Gervais Auto en accueillera au moins 51 et peut-être quelques-uns de plus, puisque les réservations sont acceptées jusqu'à vendredi.

«Je savais que la réponse serait bonne, mais en fait, elle a été excellente!», sourit Mme Gagné.

Jusqu'ici, sur les 51 exposants, on dénombre 31 représentants d'entreprises, 11 organismes de soutien entrepreneurial, cinq institutions de formation et quatre organismes de soutien à l'employabilité.

«Notre appel a été entendu», sourit le maire, Michel Angers.

«Si on avait voulu inscrire un salon de l'emploi dans le temps, avec ce qu'on sait aujourd'hui, on l'aurait placé le 29 octobre !»

Trésors

Les participants qui se déplaceront à cette occasion entreront sans doute en contact avec des trésors cachés.

Par exemple, Kevin Lyrette, conseiller en ressources humaines chez Kongsberg Automotive, reconnaît que le nom de l'entreprise ne résonne toujours pas très fort dans la communauté. Quand les gens apprennent qu'il s'agit de l'ancienne Mégatech Électro, les yeux s'illuminent.

Cette réussite entrepreneuriale locale emploie aujourd'hui pas moins de 460 personnes, ce qui en fait le plus important employeur privé de Shawinigan. Environ 80 ingénieurs travaillent au département de recherche et développement de cette entreprise. Shawinigan a même été désignée par la multinationale norvégienne comme centre d'excellence en électronique.

Une soixantaine d'emplois ont été créés au cours des douze derniers mois chez ce fabricant de composantes électroniques pour les véhicules récréatifs. Une dizaine de postes restent à pourvoir en recherche et développement et quelques emplois de journaliers à la production demeurent disponibles.

Autre belle histoire, celle de Shalwin, qui vient de compléter son agrandissement dans le parc industriel Albert-Landry, doublant ainsi sa surface de production. La direction a pris le pari de concentrer ses activités à Shawinigan. Maintenant, le défi consiste à mieux faire connaître ce fabricant de fenêtres industrielles, reconnaît Patrick Charest, directeur des finances.

«Traditionnellement, l'entreprise gardait un profil bas», raconte-t-il. «Mais ça nous a rattrapés de ne pas nous afficher davantage. Maintenant, nous avons le mandat de ne pas rater un seul salon de l'emploi!»

D'ailleurs, la direction de l'entreprise avait sensibilisé le maire de Shawinigan à l'importance d'organiser une activité semblable, qui devient une scène de recrutement incomparable.

Shalwin compte actuellement une centaine d'employés et pourrait en recruter une quinzaine pour travailler dans l'usine, comme installateurs de fenêtres ou chargés de projets.

Une grande variété d'emplois seront donc offerts aux visiteurs le 29 octobre.

L'accès au salon sera gratuit et les gens pourront s'y rendre entre 13 h et 19 h 30.•

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer