Communauté entrepreneuriale: au tour de la MRC des Chenaux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Luc-de-Vincennes) Après Shawinigan, Maskinongé, Mékinac et le Haut-Saint-Maurice, c'est maintenant au tour de la région des Chenaux de se mobiliser autour d'une future communauté entrepreneuriale avec comme objectif d'arrêter un plan d'action dès janvier 2015.

Le CLD des Chenaux a en effet annoncé, hier, en présence de plusieurs intervenants, organismes, maires et députés, la mise en marche des étapes devant mener à la concrétisation de cette communauté. Le directeur général du CLD, Jean Breton, a confié que le premier Forum sur le développement de la culture entrepreneuriale, où on attend entre 125 et 150 personnes, aura lieu le 21 novembre à l'école Le Tremplin de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Ce dernier s'est réjoui de la présence sur place, mardi, de Denis Morin, le directeur-conseil en entrepreneuriat de la Commission scolaire de l'Énergie et coordonnateur de la Communauté entrepreneuriale Shawinigan.

C'est au cours du forum que sera dévoilé l'indice entrepreneurial de la région des Chenaux. S'inscrivant dans les premières étapes de la démarche d'implantation d'une communauté entrepreneuriale, le comité des partenaires a confié le mandat à la Fondation d'entrepreneurship, en collaboration avec Léger Marketing, de réaliser un sondage téléphonique au mois de février dernier auprès de près de 400 répondants afin de déterminer le taux d'intention d'entreprendre de la MRC des Chenaux.

Cet indice permettra de connaître les forces et les faiblesses de la MRC des Chenaux dans les quatre phases du processus entrepreneurial (culture, intention, création, croissance) et de réfléchir aux perspectives de développement, tout en permettant à cette région de se comparer avec le reste du Québec. Ce sera aussi le point de référence pour un premier bilan dans quatre ans.

Anne-Marie Grondin, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale des Chenaux, a fait savoir qu'on avait opté pour une rencontre citoyenne dans le but de démystifier le concept de culture entrepreneuriale. Des panels auront pour objectifs d'identifier les grandes orientations et faire ressortir les actions prioritaires susceptibles de soutenir le développement de la culture entrepreneuriale. On compte donc appuyer cette dernière sur les parents, le milieu scolaire et universitaire, les organismes qui soutiennent des initiatives de projets, les communicateurs chargés de valoriser le goût d'entreprendre et les élus sur qui on compte pour agir en tant qu'agents mobilisateurs.

«Nous nous apprêtons à joindre un mouvement», s'est réjoui le préfet de la MRC des Chenaux, Gérard Bruneau, également porte-parole de la Communauté entrepreneuriale des Chenaux. «Mais bien des gens se demandent encore ce qu'est une communauté entrepreneuriale et qui est concerné. Ça part d'une vision commune d'un ensemble d'acteurs de toute la collectivité. Et cette vision collective nous conduit à choisir l'entrepreneuriat comme stratégie privilégiée à la création d'une culture d'innovation et d'une économie locale autonome, prospère et durable. Une fois en place, cette communauté, il faudra qu'elle serve. Par le passé, les gens hésitaient à se lancer en affaires. Nous n'avons pas grandi dans cette culture entrepreneuriale et les gens qui voulaient entreprendre manquaient de tout, a-t-il rappelé; d'information , de connaissances en gestion, de support et d'accompagnement. La peur de l'échec a contribué à cette réticence à réaliser un espoir, un rêve, un projet. Donnons-nous les moyens de faire un trait sur le passé afin de donner à la nouvelle génération une culture entrepreneuriale», a-t-il lancé en invitant les gens à participer nombreux au forum de novembre prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer