Rive sud: près de 700 000 $ sans tambour...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Dans le cadre du Fonds de diversification économique, c'est sans tambour ni trompette que le gouvernement du Québec a annoncé l'attribution d'aides financières totalisant 696 651 $ à quatre entreprises de la MRC de Nicolet-Yamaska ainsi qu'à une entreprise de la MRC de Bécancour pour appuyer la réalisation de projets évalués à plus de 4,2 millions de dollars. C'est d'ailleurs Le Nouvelliste qui a appris la nouvelle au député caquiste de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

«Cela n'aurait pas été grand-chose de m'informer. C'est leur façon de faire. Je m'attends à un peu plus de collaboration, c'est toujours mieux de mettre les députés dans le coup. Mes appels n'ont pas encore été entendus. Les entreprises n'ont pas à souffrir de ça et je suis bien content pour elles. Je les connais bien et je suis certain que ce sont de bons investissements», a-t-il commenté.

Du même souffle, le représentant caquiste dit comprendre qu'il est dans l'opposition et «qu'on n'a pas le même parti». «Mais on n'est pas en élection, les prochaines n'étant que dans quatre ans, et ce ne serait pas négatif que de m'informer, connaissant les entreprises du coin et le développement économique comme ancien directeur général du CLD», fait-il valoir.

Selon lui, la seule raison pouvant expliquer la manière de procéder du gouvernement libéral, c'est de s'assurer, dit-il, que le député n'en tire aucun bénéfice.

Au cabinet du ministre délégué aux PME, Jean-Denis Girard, on a précisé que le député Martel n'a pas été informé «dans l'optique que l'annonce a été faite par voie de communiqué». «Si nous en avions fait une conférence de presse, il va sans dire que ce dernier aurait été informé et invité», assure son attachée de presse, Véronique Faucher-Allen.

Interrogée à savoir pourquoi avait-on privilégié le communiqué à la conférence de presse, elle a mentionné que c'est par manque de disponibilité à court terme des ministres Girard et Lessard. «Et nous ne voulons pas retenir inutilement des annonces qui sont prêtes à être annoncées», renchérit Mme Faucher-Allen.

Pour sa part, le préfet de la MRC de Nicolet-Yamaska, Alain Drouin, a parlé d'une bonne nouvelle sur son territoire tout en avouant que «cela aurait été intéressant de l'apprendre d'une autre bouche que de celle d'un journaliste». «Le Fonds fait son travail de financement», a-t-il toutefois noté.

De son côté, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, une fois informé par le journal, s'est réjoui pour les entreprises concernées, et ce, même si sa ville a été ignorée dans cette nouvelle vague d'annonces relatives au Fonds de 200 millions de dollars.

«Je suis en période d'observation. On prépare un dossier important, un plan intégré de développement économique. On regarde tranquillement passer le train et on surveille dans quel wagon embarquer», a-t-il simplement indiqué.

Dans son communiqué, le ministre responsable du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, n'a pas manqué de signaler la création et la consolidation de plus de 180 emplois de qualité.

«C'est grâce à la vigueur de nos entreprises et à leur engagement dans des projets tels que ceux annoncés que nous pouvons assurer la vitalité économique de nos régions. Notre gouvernement sera toujours présent pour accompagner et soutenir les entreprises québécoises en croissance qui mettent de l'avant des projets gagnants et créateurs de richesse », renchérit son collègue Jean-Denis Girard.

500 000 $ à Nitek Laser

C'est une entreprise de Nicolet, Nitek Laser, qui reçoit la plus grosse part du gâteau, soit un prêt sans intérêt de 500 000 dollars, ce qui aura pour effet de générer des investissements de près de 3,2 millions de dollars.

En lien avec cette aide financière, trois équipements ont déjà été achetés, dont un rouleau pour rouler l'acier qui est une machine CNC. Fondée en 1999, il faut savoir que Nitek Laser offre des services de coupe d'acier et d'aluminium. Et la contribution remboursable favorisera l'agrandissement de l'usine en 2015, qui passera de28 000 à 48 000 pieds carrés.

Si le soutien du Fonds permet d'ajouter dix emplois aux43 existants, le président François Dubuc est déjà à la recherche de cinq autres employés.

«La main-d'oeuvre est un facteur limitatif. On cherche des opérateurs de machines à contrôle numérique, soit des plieuses et des découpes au laser. Étant à la fine pointe de la technologie, elles sont plus faciles à opérer. Et il y a de la formation à l'interne», explique-t-il.

Finalement, les quatre autres entreprises bénéficiaires du Fonds sont Acier Marquis de Saint-Célestin (31 138 $), Échelles C.E. Thibault de Pierreville(11 513 $), Les Industries Raymond Payer de Sainte-Monique (13 350 $) et Soudure Camille Castonguay de Sainte-Françoise (140 650 $). Dans ces quatre cas, il s'agit de subventions.

Acier Marquis

Investissements: 73 576 $

Contribution: 31 138 $

Emplois: 20 créés et 46 consolidés

Échelles C.E. Thibault

Investissements: 30 095 $

Contribution: 11 513 $

Emplois: 4 créés et 33 consolidés

Les Industries Raymond Payer

Investissements: 26 700 $

Contribution: 13 350 $

Emplois: 10 consolidés

Nitek Laser

Investissements: 3 148 000 $

Contribution: 500 000 $

Emplois: 10 créés et 43 consolidés

Soudure Camille Castonguay

Investissements: 941 200 $

Contribution: 140 650 $

Emplois: 7 créés et 10 consolidés

Total

Investissements: 4 219 571 $

Contributions: 696 651 $

Emplois: 41 créés et 142 consolidés

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer