Inondations à Saint-Louis-de-France: la pompe sera surveillée 24 heures sur 24

Cette pompe est installée à l'intersection des rues... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Cette pompe est installée à l'intersection des rues Ruisseau-Martin et Saint-Alexis dans le secteur Saint-Louis-de-France chaque printemps.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières a pris les grands moyens pour régler les problèmes reliés à la pompe installée à l'intersection des rues du Ruisseau-Martin et Saint-Alexis dans le secteur Saint-Louis-de-France afin de contrer les impacts négatifs de la fonte des neiges sur le réseau d'égout, et du même coup, pour les résidents du quartier.

La pompe sera surveillée en tout temps par un employé municipal, et ce, jusqu'à ce que la situation revienne à la normale.

Cette décision a été prise après que plusieurs citoyens eurent signalé des arrêts de ladite pompe depuis son installation jeudi dernier. Une telle installation fait son apparition à cet endroit le printemps depuis plusieurs années afin de permettre l'évacuation de l'eau abondante. Malgré cela, des sous-sols de résidences des rues Saint-Alexis et Ouellet ont été inondés la semaine dernière.

Les résidents sont exaspérés de vivre avec la peur de voir leur sous-sol inondé chaque printemps depuis plus d'une quinzaine d'années, d'autant plus que plusieurs d'entre eux ont vécu d'autres sinistres du genre.

Conscient que la situation actuelle n'est pas facile pour les citoyens touchés, le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant, tient cependant à leur rappeler qu'il ne sert à rien d'être insolents avec les employés des travaux publics qui se rendent sur place ou ceux qui leur répondent lorsqu'ils appellent à la Ville.

En ce qui concerne les demandes des citoyens pour que des travaux soient effectués afin de régler le problème de façon permanente et que l'installation d'une pompe ne soit plus nécessaire à la fonte des neiges, M. Toutant indique que le Ville reconnaît que la situation doit être corrigée.

Il tient néanmoins à rappeler que deux scénarios ont été élaborés au cours des dernières années et qu'ils ont été rejetés par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

«On a déjà regardé pour implanter un bassin de rétention et aussi pour grossir les conduites, mais ces solutions ont été refusées. On va trouver une autre solution, mais ça ne se fera pas dans les 48 prochaines heures», mentionne M. Toutant.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer