Une importante étape franchie pour le colisée

Le District 55 poursuit son développement.... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le District 55 poursuit son développement.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le projet de construction du nouveau colisée de deux glaces et 5000 places, qui sera situé au District 55, vient de franchir une importante étape.

Outre la construction à venir du colisée, le... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Outre la construction à venir du colisée, le développement du District 55 va bon train, dont la construction du prochain Holiday Inn Express et Suites. Une pelletée de terre protocolaire y aura d'ailleurs lieu le 4 avril prochain.

François Gervais, Le Nouvelliste

La Ville de Trois-Rivières a reçu, lundi matin, les candidatures des entreprises qui souhaitent participer au processus de qualification dans l'espoir de se voir confier le mandat de construction du colisée de près de 55 M$.

Après quatre reports pour le dépôt des candidatures, la cinquième fois a donc été la bonne. L'ouverture des enveloppes pour connaître l'identité de ces entrepreneurs ne sera cependant pas publique, pas plus que le nombre de candidatures, par mesure de sécurité afin d'éviter toute collusion entre deux entrepreneurs au terme du processus.

C'est que les entrepreneurs auront jusqu'à l'automne pour présenter au moins 60 % des plans afin que le comité de sélection tranche finalement pour le projet qu'il jugera le plus intéressant.

D'ici là, la Ville veut éviter que les entrepreneurs puissent s'allier et ainsi fausser le processus en faisant de la collusion. D'ailleurs, lundi matin, les candidats avaient reçu le mot d'ordre de ne pas se présenter à l'hôtel de ville pour ne pas pouvoir identifier les autres parties.

«Nous allons ouvrir les propositions et vérifier la conformité des documents fournis. Par la suite, vers la mi-avril, nous allons remettre aux entreprises le programme technique pour leur permettre de commencer le travail en vue des soumissions finales», explique le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant, rappelant que ce n'est qu'à l'automne que l'identité de l'entrepreneur choisi sera connue. Sans dévoiler le nombre de dossiers reçus, on indique que plus d'une candidature a été déposée.

District 55

Pour le promoteur du District 55, le Groupe Robin, le pas de plus franchi lundi en vue de la construction du colisée est une excellente nouvelle.

Bien que le projet soit entièrement municipal et que le District 55 ait seulement vendu le terrain à la Ville, le promoteur n'a jamais caché son enthousiasme face à la venue de cet équipement, qui entraînera certainement de l'engouement pour le développement de la zone commerciale du District 55.

D'ailleurs, de belles annonces sont prochainement attendues, indique le vice-président du Groupe Robin, Jonathan Robin. Dès la semaine prochaine, la première pelletée de terre protocolaire sera donnée sur le site de construction du futur Holiday Inn Express et Suites, un projet déjà en marche et qui prend de plus en plus forme.

«D'ici le printemps ou l'été, on s'attend aussi à de belles annonces dans le commercial. Il y a un bel engouement et c'est très positif», constate Jonathan Robin, qui ne cache pas que le développement résidentiel connaît aussi un beau succès.

En effet, le Groupe Robin en est déjà à devoir tenir une liste d'attente pour son offre d'immeubles locatifs.

«Le premier immeuble de huit logements s'est rempli en une seule semaine. Pour le moment, nous prenons les noms des gens pour le second immeuble, car nous devons être certains de pouvoir livrer au 1er juillet, ce qui n'est pas encore certain. On ne pensait pas avoir autant d'engouement pour le locatif, c'est au moins le triple de ce qu'on pensait. Le développement va aussi très bien pour les condos», indique-t-il.

Présentement, le promoteur est en attente des certificats d'autorisations du ministère de l'Environnement afin de pouvoir enfin ouvrir de nouvelles rues dans le développement et permettre de continuer la construction de 50 à 75 unités de condos par année, une technicalité qui devrait être réglée dans les prochaines semaines, croit-il.

Noms de rues

Parlant de rues, Jonathan Robin a réagi à la polémique entourant la toponymie à Trois-Rivières. C'est qu'à la création du comité de toponymie lors du dernier conseil municipal, le conseiller Pierre-Luc Fortin, instigateur de la résolution, avait laissé entendre qu'il n'était pas normal qu'un promoteur puisse librement choisir les noms de rues d'un développement, comme au District 55, justifiant du même coup la nécessité d'un comité de toponymie.

À cette idée, Jonathan Robin a rappelé que le Groupe Robin, pour développer le quadrilatère du District 55, avait mandaté la firme LG2 afin de penser un concept pour ses noms de rues pour répondre à l'idée globale qu'est le projet du District 55. 

«On voulait des noms à l'image du district. Ça n'a pas été fait à la légère, il y a eu un gros travail de marketing derrière ça. On voulait les bons noms pour le style de vie que l'on retrouve ici, où il y a une mixité commerciale, résidentielle et d'amusement. On voulait ça dynamique, jeune, contemporain et actuel», constate Jonathan Robin.

D'ailleurs, la Ville avait son mot à dire dans le processus, rappelle M. Robin. «Ils n'ont pas dit oui les yeux fermés. Ils nous ont challengés, nous ont demandé d'apporter des modifications. Ce n'est pas laissé au hasard», ajoute Jonathan Robin.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer