Maison Martin-Matte à Trois-Rivières: 127 000$ et un congé de taxes

C'est sur le site des résidences Cooke et... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

C'est sur le site des résidences Cooke et Roland-Leclerc que sera érigée la future Maison Martin-Matte de Trois-Rivières.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières devient officiellement partenaire de la future Maison Martin-Matte, qui sera construite au cours des prochains mois sur le site des résidences Cooke et Roland-Leclerc, à Trois-Rivières. La ressource, destinée aux personnes vivant avec un traumatisme crânien, nécessitera un investissement total de 2,2 M$.

Lundi soir, en séance régulière, le conseil municipal a adopté une résolution permettant le versement d'une aide financière de 127 000$ dans le cadre d'un programme d'aide financière municipal complémentaire au Programme Accès Logis.

De plus, la Ville s'est engagée à défrayer pendant 5 ans 10 % du coût du supplément au loyer des logements à être aménagés par l'organisme sans but lucratif Le groupe accès au logis dans ce nouvel édifice.

Finalement, la Ville octroie à la Maison Martin-Matte un crédit de taxes pour les cinq premières années.

Le projet qui se concrétisera bientôt vise à construire une résidence de dix appartements pour les victimes de traumatisme crânien, ayant pour but d'offrir un milieu de vie agréable et sécuritaire à des personnes qui ont des besoins particuliers.

La résidence offrira des services adaptés à cette clientèle qui présente des besoins particuliers et surtout uniques à chaque résident étant donné la diversité et la complexité que peuvent représenter les manifestations des troubles liés aux traumatismes crâniens.

Il a déjà été évoqué que des besoins particuliers en lien avec les soins d'hygiène ou la nourriture représentent l'une des particularités de ces ressources. La présence d'un psychoéducateur à l'intérieur de la résidence permettra aussi d'aider les bénéficiaires.

La Fondation Martin-Matte est le principal bailleur de fonds de ce projet, avec une contribution de plus de 350 000$. La Fondation Interval, pour sa part, contribuera à la hauteur de 188 000$.

«C'est un projet qui est important pour nous, surtout dû au fait qu'il y a une grosse subvention de la Fondation Martin-Matte. Ce sera pour les traumatisés crâniens, c'est quelque chose qui est nécessaire pour la ville et pour les gens touchés par ces conséquences-là», a indiqué le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, afin de justifier l'engagement du conseil municipal.

«La demande est trop importante à Trois-Rivières. Nous avons plus de 22 personnes intéressées à avoir un logement. Ce sont des gens qui normalement iraient dans un CHSLD avec les personnes âgées, mais ils sont jeunes et n'ont pas d'affaire là», avait indiqué Martine Morin, directrice adjointe continuum santé bien-être en déficience physique au CIUSSS MCQ, lors de l'annonce du projet, en février dernier.

Le CIUSSS-MCQ avait d'ailleurs laissé savoir à ce moment qu'une partie du financement restait encore à être attachée avec d'autres donateurs, et qu'on n'excluait pas d'aller en campagne de financement si le besoin se faisait sentir. 

Le feu vert avait toutefois été donné en avril par la Société d'habitation du Québec pour procéder aux plans et devis. Le chantier pourrait commencer dès le printemps et les bénéficiaires, dix locataires qui ont déjà été choisis par le CIUSSS-MCQ, pourraient accéder aux appartements dès l'automne 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer