Brèves municipales - Shawinigan

Le lac des Piles.... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le lac des Piles.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Imprévu à un réservoir

La construction de l'usine de traitement du lac des Piles vient à peine de commencer que déjà, Allen entrepreneur général a soumis des avenants au contrat. Lors de la séance régulière du 11 juillet, les élus ont adopté une résolution pour le versement de deux montants supplémentaires, soit 151 654 $ et 53 174 $, pour des éléments qui n'étaient pas prévus dans le devis. Les problèmes ne touchent pas directement le chantier de l'usine, mais plutôt celui du réservoir.

«Au moment du creusage, on a trouvé toutes sortes de choses qui avaient été mises là il y a longtemps, des scories de fer», explique le maire, Michel Angers. «Il fallait prendre ces éléments et les envoyer dans des sites spécialisés. Ça explique les augmentations de coûts, mais nous sommes toujours très à l'intérieur de notre règlement d'emprunt.»

Rappelons que le conseil municipal avait prévu un budget de 9,5 millions $ pour l'usine de traitement du lac des Piles. Allen entrepreneur général a obtenu le contrat en avril en soumettant une offre de 6,9 millions $.M. Angers ne craint pas que cet avenant représente un signe avant-coureur des prochains mois. «J'ai été assez clair avec le groupe Allen», assure le maire.

«Il y a des choses incontournables. La partie de l'usine, c'est neuf. Mais quand ils ont creusé pour agrandir le réservoir, ils ont trouvé toutes sortes d'affaires. Ça fonctionnait comme ça, à l'époque.» 

«On va quand même avoir une petite rencontre, parce que je tiens à ce qu'on reste très en bas du budget total de 64 millions $. On s'attend toutefois à rencontrer quelques imprévus comme celui-là.»

Système de réfrigération

Tel qu'annoncé l'hiver dernier, l'aréna Gilles-Bourassa devra changer son système de réfrigération pour se conformer aux nouvelles normes. 

En séance publique le 11 janvier, le conseil municipal de Shawinigan a marqué une autre étape avec l'adoption d'un emprunt de 1,296 million $ à cette fin. Rappelons qu'en février, le gouvernement du Québec avait confirmé une aide financière maximale de 503 843 $ pour ce projet.

Réfection à la piscine

Défectueuse depuis quelques années, la piscine du parc Antoine-St-Onge de Shawinigan pourra enfin bénéficier d'un investissement majeur pour réparer son système de filtration. 

En séance publique le 11 juillet, le conseil municipal a adopté un règlement d'emprunt de 770 000 $ pour réaliser ces travaux, grâce à un appel inespéré du gouvernement fédéral.

«Nous avions fait une demande au Programme infrastructures Canada pour ce projet», commente le maire, Michel Angers. «On nous avait répondu qu'il n'y avait pas d'argent. Nous avions donc décidé d'attendre et tout à coup, on nous appelle pour nous prévenir qu'il faut que le projet soit fait avant la fin de l'année!» Le maire s'attend à ce que l'aide financière permette d'absorber environ la moitié des coûts de ces travaux.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer