Les adeptes de sports de glace doivent passer à la caisse

Ils étaient nombreux à assister à la séance... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ils étaient nombreux à assister à la séance du conseil à Shawinigan mardi soir.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les citoyens de l'extérieur de Shawinigan qui voudront s'inscrire à des activités à compter de l'automne ne seront finalement pas saignés à blanc par rapport au contexte qu'ils connaissaient avant la saga sur les équipements supralocaux.

Ce sont les adeptes de sport de glace... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Ce sont les adeptes de sport de glace qui vont devoir passer à la caisse pour l'utilisation des équipements supralocaux à Shawinigan.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

En assemblée publique mardi soir, les élus ont adopté leur fameux règlement sur les tarifs exigés aux non-résidents, qui ne changeront pas beaucoup par rapport à ceux de l'automne 2016. Une exception notable toutefois, les adeptes de sport de glace devront mettre la main dans leur poche.

Le maire, Michel Angers, fait remarquer que les élus n'ont jamais voulu punir les résidents de l'extérieur en raison des négociations infructueuses menées depuis l'automne 2015 avec les représentants de dix municipalités avoisinantes afin d'obtenir une compensation pour l'utilisation des équipements supralocaux de Shawinigan. Une fois cette page tournée, le conseil municipal a adopté un règlement dont les tarifs ressemblent beaucoup à ceux qui bénéficiaient d'un statu quo, le temps que le dossier débloque. 

«Grosso modo, ça ressemble à l'enveloppe que nous avions proposé à la fin», commente le maire. Rappelons qu'en novembre, la Ville demandait une contribution totale de près de 129 000 $ à ses partenaires, alors que la firme Raymond Chabot Grant Thornton avait évalué les coûts des services rendus à 539 179 $ en 2014. 

«Le service des loisirs a fait une analyse», ajoute M. Angers. «Nous ne sommes pas revenus en disant qu'étant donné que les municipalités n'ont pas voulu, on va tarifer plus fort leurs citoyens. Sur un budget de 85 millions $, c'est marginal. C'est de la poussière! Ce qui me choque, c'est d'entendre des gens qui pensent qu'on a besoin de ça pour survivre. On veut une collaboration avec les autres municipalités pour offrir des services de loisirs qui n'existent pas chez elles. Si des gens ne veulent pas collaborer, s'ils pensent que ça ne vaut pas la peine d'assumer des frais d'administration pour leurs propres citoyens, ça leur appartient. Je ne m'immiscerai pas dans leur façon de faire, mais ils ne me diront pas quoi faire.»

Rappelons que les maires de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Saint-Boniface, Saint-Étienne-des-Grès, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Mathieu-du-Parc, Grandes-Piles, Saint-Paulin, Hérouxville, Saint-Tite et Charette sont déçus de la façon dont la Ville de Shawinigan souhaite gérer l'inscription des citoyens de l'extérieur à compter de l'automne. D'ailleurs, M. Angers précise que le processus présenté le mois dernier ne s'appliquerait pas uniquement à ces municipalités, mais à toutes les autres de la région. 

Ainsi, un citoyen de Saint-Narcisse ou de Saint-Barnabé devra aussi s'inscrire à sa municipalité ou à une association sportive pour pratiquer une activité à Shawinigan. Cette municipalité devra faire parvenir la liste des inscrits à la Ville. Shawinigan lui retournera alors la facture de ces inscriptions. Les maires auraient préféré simplifier le processus.

Sports de glace

Les adeptes de sports de glace qui viennent de l'extérieur de Shawinigan verront une plus grande différence. En mai, M. Angers avait déjà cité l'exemple des frais de non-résident pour le hockey mineur, qui passeraient de 400 $ à 800 $ dès cet automne. Le patinage artistique devra assumer la même contribution, sauf pour les plus petits.

Les amateurs de curling vont sans doute sursauter un peu, puisqu'à l'inscription de base de 350 $ s'ajouteront des frais de non-résidents de 170 $. Auparavant, tous les adeptes de cette discipline payaient les mêmes tarifs, qu'ils viennent de Shawinigan ou d'ailleurs.

Pour le patinage libre également, des changements sont imposés. Le règlement adopté mardi soir indique que des frais de 5 $ seront émis à tous les amateurs pour l'achat d'une carte d'accès. Pour les citoyens de Shawinigan, il s'agissait des seuls frais à défrayer, mais le maire prétend qu'il s'agit d'une coquille et que dans les faits, le patinage libre demeurera gratuit pour les citoyens de Shawinigan. Pour les résidents de l'extérieur cependant, ils devront débourser 100 $ entre septembre et décembre, puis 75 $ entre janvier et mars.

«S'il fallait qu'on exige le prix réel, ce serait encore plus élevé», fait remarquer le maire, en parlant des sports de glace en général. «Personne n'offre autant d'heures de glace que nous. Les gens en ont plus pour leur argent.»

Autre changement majeur, l'accès aux bibliothèques de Shawinigan passera à 180 $ pour les résidents de l'extérieur. À l'automne 2016, ils devaient débourser 75 $. La gratuité est évidemment maintenue pour les Shawiniganais.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer