Jour de grande corvée samedi à Shawinigan

Le quartier Beau-Rivage à Shawinigan fait partie des... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le quartier Beau-Rivage à Shawinigan fait partie des secteurs touchés par les inondations. La situation s'est grandement améliorée depuis la prise de cette photo qui date du 8 mai.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Rassurée autant par la Sécurité civile que par Hydro-Québec sur l'humeur de la rivière Saint-Maurice, la Ville de Shawinigan entreprend rapidement l'opération nettoyage dans le quartier Beau-Rivage. Elle invite les citoyens à une grande corvée pour donner un coup de main aux citoyens du secteur ce samedi 20 mai, 8 h.

Auparavant, jeudi soir, les sinistrés sont invités à une rencontre d'information à 19 h, au Club de curling de Grand-Mère. Tous les intervenants de la dernière crise feront le point sur la situation à cette occasion pour la suite des événements. Ils pourront évidemment répondre aux questions des victimes des derniers débordements de la rivière. 

Samedi, les bénévoles sont attendus au poste de commandement, situé à l'intersection du chemin des Bois-Francs et de l'avenue du Beau-Rivage. Le véhicule du service de sécurité incendie a quitté les lieux en fin de journée lundi, mais il réapparaîtra dans le cadre de cette grande corvée.

La tâche consistera principalement à ramasser entre 5000 et 7000 sacs de sable sur les terrains des sinistrés. Les aidants sont invités à se présenter avec des bottes et des gants de travail.

«Si on fait une grande corvée, c'est que nous avons la confirmation qu'il n'y a plus de danger», indique le maire, Michel Angers. «Nous avons fait le tour de chaque résidence pour voir si l'eau entrait encore et à 99 %, il n'y en a plus.»

Toutefois, le maire répète que les citoyens ne doivent toucher à rien d'ici jeudi. Au moins, les gens peuvent maintenant voir la lumière au bout du tunnel.

«Nous sommes très rassurés», soupire M. Angers. «Ça a été une période difficile. C'est de l'attente, il faut surveiller tout le temps. Ça montait, ça descendait, ça montait... C'était une situation un peu stressante pour les citoyens, qui ont fait preuve de beaucoup de résilience jusqu'à maintenant.»

Le maire indique que pour le moment, il ne possède aucune évaluation des coûts engendrés par les opérations sur le terrain au cours des deux dernières semaines. Ces données feront partie du bilan de cet inoubliable printemps, mais déjà, le maire croit que la Ville de Shawinigan mérite une bonne note pour sa réaction.

«Nous avons eu des commentaires positifs», mentionne M. Angers. «On peut toujours faire mieux, même si, à mon avis, ça a été très, très bien comme intervention. Nous avons été les précurseurs, les premiers touchés. Nous avons bien fait les choses, mais il y a eu des ajustements. Nous allons améliorer notre plan de mesures d'urgence et nous serons encore mieux préparés la prochaine fois.»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer