Travaux illégaux réalisés par Yves Gélinas: un simple avis de non-conformité

Yves Gélinas... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Yves Gélinas

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Ville de Shawinigan a finalement décidé d'émettre un simple avis de non-conformité à l'éleveur de moutons Yves Gélinas, à la suite des travaux effectués sans permis sur ses terres l'automne dernier. Frondeur, le controversé personnage est allé jusqu'à porter plainte contre lui-même et à demander une vérification de tous les travaux de drainage agricole sur le territoire.

Prétextant avoir voulu réduire le transport de sédiments dans la rivière Grand-Mère, M. Gélinas avait aménagé un avaloir, une canalisation et une chute enrochée sur ses terres. Il avait toutefois procédé à ces travaux sans permis.

La Ville de Shawinigan ne pouvait pas lui en émettre un, puisque selon elle, ces manoeuvres contrevenaient à son Règlement de contrôle intérimaire relatif à la protection des rives, du littoral et des plaines inondables. Sans permis, M. Gélinas ne pouvait bénéficier d'une aide financière au programme Prive-Vert, auquel le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation l'avait jugé admissible.

En principe, l'éleveur s'exposait à une amende, mais il plaidait l'urgence de ces travaux pour les justifier. Finalement, la Ville de Shawinigan lui a transmis un avis d'infraction qui détaille les faits reprochés. Elle demande à M. Gélinas de «cesser immédiatement toute intervention non conforme à la loi et à la réglementation sur les rives ou dans le littoral de ce ruisseau».

«L'avis dit que les travaux qui ont été faits ne sont pas conformes et nous lui demandons de ne plus faire ça», résume François St-Onge, directeur des communications à la Ville de Shawinigan. «Il n'y a pas d'amende. C'est un premier avis de non-conformité.»

Pour mettre un peu plus de pression sur la Ville, l'éleveur avait même déposé une plainte contre ses propres agissements, même si un inspecteur du Service de l'aménagement et de l'environnement avait constaté les faits sur place le 21 novembre dernier.

M. Gélinas a également demandé à la Ville de vérifier la conformité de tous les travaux de drainage agricole en rive et littoral sur l'ensemble du territoire, un joli contrat.

«Je leur ai téléphoné en leur disant que je voulais porter plainte contre quelqu'un qui a travaillé dans un cours d'eau», raconte-t-il. «Je leur ai donné mon nom en leur disant qu'en portant plainte, je les obligeais à faire leur travail. Si je n'ai pas le droit de faire des travaux, mettez-moi à l'amende comme tout le monde.»

Pour cette fois-ci, M. Gélinas s'en tire sans conséquence financière. 

Au sujet de sa requête de vérification de la conformité des travaux de drainage à Shawinigan, Caroline Leblanc, technicienne en environnement, vient de répondre par courrier à M. Gélinas que «nous prenons bonne note de votre demande et allons vérifier la possibilité de procéder à un tel inventaire.»

Pas candidat

M. Gélinas s'était présenté à la mairie de Shawinigan en novembre 2013 et il s'était classé deuxième sur trois candidats, avec 21 % des votes exprimés. 

Il confie qu'il ne défiera pas le maire sortant lors de la prochaine élection, dans neuf mois.

«Je n'y vais pas», confirme-t-il. «Michel Angers a plus que doublé les comptes des taxes et la dette a augmenté dans les mêmes proportions. Est-ce que je pourrais aller à la mairie et demander un effort supplémentaire aux payeurs de taxes pour avoir plus d'argent dans les coffres afin de payer la dette plus rapidement?»

«Il a géré de façon tellement irresponsable que la situation est irréversible», prétend M. Gélinas. «Ça va finir par une tutelle du gouvernement. Si je me présente là, je vais simplement ramasser la merde de l'autre.»

Pour le moment, personne n'a manifesté l'intention de détrôner Michel Angers lors de l'élection du 5 novembre. Le maire de Shawinigan sollicite un troisième mandat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer