Shawinigan se dirige vers un surplus de 612 000 $

Le maire de Shawinigan Michel Angers a dévoilé... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Shawinigan Michel Angers a dévoilé les détails du rapport financier qui fait état d'un surplus d'un peu plus de 600 000 $ pour l'année 2016.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Si la tendance se maintient, la Ville de Shawinigan dégagera un quatrième surplus consécutif inférieur au seuil du million de dollars en 2016.

En effet, dans son rapport sur la situation financière présenté en séance publique mardi soir, le maire, Michel Angers, estime à 612 000 $ l'excédent des revenus sur les dépenses à la fin de l'année en cours. Il s'agit d'une évaluation en tenant compte des éléments connus au 30 septembre, mais des imprévus peuvent évidemment changer la donne d'ici la fin de l'année.

Pour le moment, quelques faits saillants expliquent l'écart anticipé par rapport au budget. Les nouvelles évaluations entraînent des revenus supplémentaires de 441 000 $ et de 301 000 $ pour les paiements tenant lieu de taxes, tandis que les diverses amendes et pénalités rapportent 107 000 $ de plus. Cette année, la Ville recevra aussi un revenu de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie qui n'était pas prévu au budget.

«Il y avait un problème de zinc pour les rejets et la régie nous a demandé d'utiliser nos étangs pour disposer du lixiviat», rappelle Alain Gravel, directeur du service des finances à la Ville de Shawinigan. «Tout est correct, ça entre dans les normes. Ça nous donne 240 000 $ de plus.»

Par contre, la Ville s'attend à une baisse des droits de mutation de 392 000 $ en raison du ralentissement de la construction et un recul de 186 000 $ par rapport aux revenus prévus pour l'exploitation de carrières et sablières sur son territoire. Néanmoins, les revenus totaux surpasseraient de plus d'un demi-million de dollars ceux qui étaient anticipés en décembre dernier.

Par ailleurs, une diminution des dépenses de gestion financière de 176 000 $ est prévue en 2016, dont 91 000 $ en salaires et 44 000 $ en honoraires informatiques. Pour le moment, la Ville prévoit une économie de 198 000 $ pour les opérations de déneigement, une évaluation très vulnérable aux humeurs de Dame Nature en novembre et en décembre toutefois.

L'administration municipale a retranché 327 000 $ à son budget de promotion. Elle doit aussi continuer à payer un loyer pour l'ancien centre local de développement, puisque les bureaux de sa division de développement économique sont toujours situés sur la 5e Rue de la Pointe. Elle aurait aimé résilier le bail et déménager son équipe à l'hôtel de ville, mais elle n'a pu s'entendre avec le propriétaire. Son loyer s'élève ainsi à 83 000 $.

Malgré tout, pour le moment, les dépenses s'annoncent inférieures aux prévisions de près de 400 000 $. Diverses affectations ont aussi varié par rapport au budget prévu, notamment en ce qui concerne le remboursement de la dette à long terme, les activités d'investissement, la récupération de soldes disponibles sur des règlements d'emprunts complétés et des fonds de logement social inutilisés.

En séance publique, M. Angers a précisé que le budget de l'année 2017 sera adopté par le conseil municipal le 19 décembre.

Enfin, en ce qui concerne la rémunération des élus cette année, celle du maire était fixée à 98 154 $, plus une allocation de dépenses de 16 216 $. Pour les conseillers, le salaire de base s'établit à 27 677 $, auquel s'ajoute une allocation de dépenses de 13 839 $. 

Depuis la réforme du traitement des élus en 2011, les membres du conseil ne touchent aucune prime pour siéger sur les divers comités. Le maire reçoit cependant une rémunération annuelle de 6360 $ pour représenter la Ville à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, sans allocation de dépenses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer