De Ti-Nègre à Honoré-Gélinas?

Le lac Ti-Nègre doit être rebaptisé.... (Google Maps)

Agrandir

Le lac Ti-Nègre doit être rebaptisé.

Google Maps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Le fameux lac Ti-Nègre situé sur le territoire de Shawinigan devrait être rebaptisé le lac Honoré-Gélinas. La Commission de la toponymie du Québec a émis un avis favorable en ce sens le 29 juillet dernier.

En septembre 2015, cette commission responsable de la toponymie au Québec avait désofficialisé les onze noms de lieux québécois qui comportaient les termes «nègre» et «nigger». Ces noms étaient bien sûr inadéquats et la Commission de la toponymie estimait que ces termes avaient des «connotations fortement injurieuses».

Cette décision favorable de la Commission de la toponymie ne signifie toutefois pas que le nom Honoré-Gélinas, le nom proposé par le milieu, sera retenu à la fin du processus.

Rappelons que le lac Ti-Nègre avait été donné en l'honneur d'Honoré Gélinas, un bûcheron et draveur surnommé ainsi en raison de son teint basané. Il avait de plus été le premier président du Club de l'âge d'or de Saint-Jean-des-Piles, en 1972. Situé à près de six kilomètres du secteur de Saint-Jean-des-Piles, ce lac mesure environ 300 mètres de long.

Julie Létourneau, conseillère en communication à la Commission de la toponymie, n'est pas en mesure d'affirmer à quel moment le nouveau nom du lac Ti-Nègre sera officialisé. Elle indique que la question suit le processus, mais que les étapes ne sont pas clairement définies.

Dans la région, le nom d'un autre cours d'eau a été désofficialisé par la Commission de la toponymie. La rivière du Nègre à Notre-Dame-du-Bon-Conseil dans le Centre-du-Québec, nommée ainsi en raison de la couleur foncée de son eau, devra également changer de nom.

La Commission n'a toutefois pas reçu de proposition du milieu pour un nouveau nom. Julie Létourneau indique que l'organisme gouvernemental peut recevoir des propositions de citoyens ou des municipalités.

«La Commission de la toponymie n'est par contre pas obligée de nommer tous les lacs, les rivières ou les montagnes», précise Mme Létourneau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer