Trois priorités pour les jeunes familles

Au micro, Annie Poulin, porte-parole de la Voix... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Au micro, Annie Poulin, porte-parole de la Voix des parents de Shawinigan, en compagnie de trois des mamans qui font partie du comité. Il s'agit d'Isabelle Rheault, Josianne Ricard et Karine Beaulieu.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Une dizaine de parents de Shawinigan - dont un papa - se donnent comme mission de faire de leur communauté un milieu de vie privilégié pour les jeunes familles.

À la suite d'un sondage réalisé au début du printemps, ils ont pu identifier les communications, l'aménagement et la sécurité des parcs ainsi que l'accessibilité aux commerces comme les grandes priorités qui guideront leurs actions au cours des prochains mois.

La Voix des parents de Shawinigan est née l'automne dernier, à la suite d'un brassage qui a germé au Comité de soutien à l'intégration scolaire. Le fil conducteur consistait à trouver des idées pour améliorer la vie des parents de jeunes enfants. Les recherches de ce comité l'ont mené vers Avenir d'enfants, qui soutient financièrement La Voix des parents depuis 2009 un peu partout à travers la province.

«Nous avons trouvé que c'était une façon formidable d'impliquer les citoyens dans leur propre ville», résume Annie Poulin, porte-parole du comité qui regroupe des parents de tous les secteurs de la ville, à l'exception de Saint-Jean-des-Piles et Saint-Gérard-des-Laurentides.

La Voix des parents de Shawinigan s'est officiellement mise en place en décembre. Trois mois plus tard, un sondage a été distribué à près de 1000 copies pour connaître les préoccupations des familles d'enfants âgés de cinq ans et moins. Le comité a reçu 327 réponses.

Parmi les trois thèmes qui sont particulièrement ressortis, deux exigeront une étroite collaboration avec la Ville de Shawinigan, qui n'avait toutefois délégué aucun représentant à la présentation de lundi matin, au parc Saint-Maurice.

En effet, la diffusion d'activités et les communications, de même que l'aménagement et la sécurité dans les parcs, sont directement liés à des services municipaux.

«Nous voulons apporter des pistes de solutions», indique Mme Poulin. «Depuis la fusion, la Ville doit s'occuper de 99 parcs. Elle veut les harmoniser et à chaque année, elle essaie d'enlever des modules brisés ou désuets pour en remettre des nouveaux.»

La Voix des parents cible l'importance d'équipements spécialement dédiés aux enfants de 0 à 5 ans. Actuellement, Mme Poulin observe que les jeux s'adressent surtout aux trois ans et plus. Par exemple, elle souhaiterait l'intégration de balançoires tandem, pour avoir le parent et le bébé côte à côte.

«On veut aussi beaucoup d'aires pour permettre aux familles de s'assoeir, ajouter des tables à pique-nique», énumère la porte-parole. «La Ville a déjà des choses en branle, mais nous venons simplement confirmer qu'il fallait continuer dans cette voie.»

Une rencontre a déjà été organisée avec un représentant du Services des loisirs, culture et vie communautaire de la Ville de Shawinigan pour approfondir cet enjeu.

Au plan des communications, La Voix des parents souhaiterait que les activités disponibles à Shawinigan soient mieux connues. En fait, Mme Poulin observe que les gens se perdent un peu sur le site web de la Ville.

«Souvent, on n'en entend pas nécessairement parler, ou bien ça passe dans le dépliant de la Ville et ce n'est pas redit», souligne Mme Poulin. «Les parents aimeraient que ce soit sur une plateforme. Je sais qu'il y a quelque chose qui se trame.»

En ce qui concerne le troisième élément, l'accès aux commerces, il surgit de certaines expériences désagréables vécues par des parents.

«Par exemple, une maman avec une poussette double ne peut pas entrer dans des magasins», illustre Mme Poulin. «C'est rendu rare, mais il y a encore des endroits qui n'ont pas de table à langer. Changer le bébé sur le plancher, c'est pas quelque chose d'agréable !»

La Voix des parents a déjà organisé une vingtaine de rencontres hebdomadaires, sans compter un forum citoyen pour valider les priorités qui étaient ressorties lors du sondage. Le comité veillera à la mise en place de solutions, au cours des prochains mois, pour améliorer la qualité de vie des jeunes familles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer