Égout: une patate chaude à Louiseville

Yvon Deshaies... (François Gervais)

Agrandir

Yvon Deshaies

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Malgré le fait que le conseil de Louiseville ait adopté une position refusant le prolongement du réseau public d'égout sur l'ensemble du territoire, quatre conseillers se disent prêts à rencontrer des citoyens du secteur de l'avenue Royale qui réclament... le prolongement de l'égout public.

Ce dossier du prolongement du réseau dans cette partie rurale de Louiseville est en train de devenir une vraie patate chaude pour plusieurs élus.

De nombreux citoyens talonnent le conseil depuis des mois, demandant une rencontre avec les élus afin de discuter des avenues de financement qui pourraient s'offrir à la Ville pour ce projet de quelque trois millions de dollars.

La Ville a investi quelque 17 000 $ pour réaliser une étude portant sur les coûts d'un tel projet. Ses recherches pour du financement public se sont butées à des portes closes. Voilà pourquoi la Ville a décidé d'adopter «une position définitive de non-prolongement du réseau» lors de la séance ordinaire de lundi, une résolution adoptée sans que personne autour de la table du conseil ne manifeste sa dissidence.

Selon le maire Yvon Deshaies, le conseil met un frein à tout projet de prolongement en raison des coûts.

«Si on décide d'y aller pour l'avenue Royale, il faudra aussi dire oui aux gens de la 2e Avenue, aux gens du secteur du Petit-Bois. On ne peut pas aller partout.»

Les représentants du secteur martèlent depuis quelques mois que la Ville pourrait avoir accès à des subventions réservées à des cas d'exception par le gouvernement du Québec.

Pour y arriver, il faudrait que la Ville dépose une demande en bonne et due forme au bureau du député de Maskinongé, Marc H. Plante. Or, malgré un engagement verbal pris par le maire Deshaies à la séance du mois d'avril, Louiseville n'a jamais déposé un tel dossier.

«On n'a pas déposé de demande, car le document doit avoir un rapport complet du projet avec des études. Le personnel de l'hôtel de ville parle avec les fonctionnaires à Québec et on nous dit non pour tous les programmes de subventions. On va-tu payer 35 000 $, 40 000 $ pour faire faire des plans et d'autres études et se faire dire non? Ça n'a plus de bon sens», réplique le maire Deshaies.

L'adoption de la résolution a eu l'effet d'une douche d'eau froide sur la tête des contribuables du secteur. Ceux-ci venaient tout juste de redemander une rencontre avec le conseil afin de discuter du sujet et de voir les options qui s'offrent dans le dossier du traitement des eaux usées.

D'un naturel calme, Paul Beaulieu a quelque peu perdu patience. Ce représentant des citoyens du secteur s'explique mal pourquoi le conseil ne voulait pas rencontrer les citoyens.

«Vous refusez de donner suite au projet, vous refusez des subventions disponibles aux citoyens. C'est incompréhensible!»

Les représentants des citoyens ont ensuite demandé si des élus voulaient prendre part à une rencontre avec eux. Les conseillers Charles Fréchette, Murielle Bergeron Milette, Jean-Pierre Gélinas et Françoise Hogue Plante sont d'accord avec cette idée. Gilles A. Lessard et André Lamy s'y opposent, rappelant la position de la Ville.

Devant cette situation, le maire Deshaies laisse la porte ouverte à une rencontre. C'est d'ailleurs ce que désire Mme Hogue Plante.

«Je sais qu'il y a des alternatives et il y a moyen de parler à ces gens. On veut trouver une solution respectable pour ce monde-là. Ces gens nous ont fait confiance en nous mettant au conseil, on leur doit de les écouter. Je vais travailler pour mon monde», raconte Mme Hogue Plante.

Un réseau de traitement des eaux usées par un système collectif à rayons ultraviolet pourrait faire partie des options à envisager.

Des citoyens du secteur sont prêts à investir pour l'installation des équipements, mais voudraient que l'entretien soit à la charge de la Ville de Louiseville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer