Le Festi-Beach à la croisée des chemins

Depuis la fin des activités du Festival d'été... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Depuis la fin des activités du Festival d'été en 2010, le Festi-Beach est devenu le rendez-vous musical le plus couru à Shawinigan pendant la belle saison.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Après 16 ans d'activités au secteur Lac-à-la-Tortue, le Festi-Beach est arrivé à un carrefour et la direction à emprunter sera dévoilée la semaine prochaine selon Émile Cayouette, bénévole associé à l'événement depuis de nombreuses années.

La survie de ce rendez-vous estival n'est pas remise en cause, mais personne ne peut encore confirmer qu'une 17e édition sera organisée cet été.

Le plus important rendez-vous musical à Shawinigan a entrepris une importante réflexion après sa dernière édition. En novembre, le comité organisateur a sollicité l'expertise de divers intervenants du milieu pour assurer la pertinence et la pérennité de l'événement.

À cette réflexion s'ajoutent les importants travaux prévus à compter de l'an prochain pour l'assainissement des eaux usées autour du lac, de même que la décision de la Ville de Shawinigan qui, la semaine dernière, confirmait l'interdiction de la baignade à la plage Idéale en 2016 en raison de l'imprévisible qualité de l'eau.

Malgré tout, M. Cayouette assure que la population sera informée d'un dénouement «positif» pour l'événement la semaine prochaine.

Il ne peut toutefois encore confirmer si la 17e édition se déroulera cet été, puisque divers partenaires doivent à nouveau être rencontrés au cours des prochains jours. Habituellement, le Festi-Beach se déroule sur quatre jours en juillet et la programmation est dévoilée en mai.

Or, pour le moment, Luc Désaulniers n'a toujours pas été remplacé à la présidence du conseil d'administration. Le Festi-Beach se cherche aussi une ressource à la permanence de l'organisation à la place de Ruth Goulet.

«Il faut prendre un virage», confie M. Cayouette. «Nous travaillons fort pour arriver avec quelque chose de très bien. Nous rencontrons encore des partenaires financiers. Est-ce que ce que nous envisageons est faisable cette année ? Nous sommes encore en discussion. Mais l'événement va demeurer, c'est sûr, sûr, sûr !»

L'exercice en cours s'inscrit dans un processus normal de réflexion pour s'assurer que l'événement se poursuive sur des bases solides, explique M. Cayouette. La volonté de trouver la perle rare à la permanence et de nouveaux partenaires financiers indique que l'organisation travaille sur l'avenir. Mais le flottement actuel suscite des interrogations dans la communauté.

«C'est normal qu'on veuille faire des choses différemment», indique l'expérimenté bénévole. «Il faut prendre du recul et regarder ce qui est le mieux.

Par exemple, la course à pied et le volley-ball ont grossi d'année en année. Il faut s'ajuster ! Au lac à la Tortue, on ne peut plus rien faire en terme d'activités nautiques. Faut-il regarder autre chose ? C'est normal de prendre du recul et qu'on regarde ce qui pourra perdurer dans le temps.»

La réflexion pourrait même aller jusqu'à un changement de nom. Une firme a été engagée pour appuyer le brassage en cours.

«Je ne suis pas un spécialiste en marketing», illustre M. Cayouette. «On travaille pour organiser un événement qui traverse le temps. On pense qu'actuellement, il fallait faire ce bout de réflexion. On ne fait pas ça à la légère.»

Depuis la dernière édition du Festival d'été en 2010, le Festi-Beach est devenu le principal rendez-vous musical à Shawinigan. En 2010, l'organisation a acquis un terrain de près de 30 hectares. Le potentiel de cette immense propriété reste à être maximisé. L'hiver, les patineurs en font un rendez-vous de plus en plus populaire.

Le conseiller du district des Boisés, Martin Asselin, n'a pas voulu s'avancer sur le sujet pour le moment, renvoyant nos questions à M. Cayouette. Quant au maire de Shawinigan, Michel Angers, il assure que la Ville accompagne le Festi-Beach dans sa démarche.

«On veut s'assurer que chacune de nos activités soit dans l'intérêt des citoyens», mentionne-t-il. «Quand une organisation vient nous voir et nous propose des choses, nous sommes à l'écoute.»

«C'est toujours sain de se questionner», rappelle le maire. «Les gens du Festi-Beach sont sérieux, ils ont à coeur le développement des activités. Ils font une bonne réflexion et très certainement, nous allons les accompagner là-dedans.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer