Encore des plaintes sur la qualité du déneigement à Shawinigan

Le déneigement a suscité bien du mécontentement à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le déneigement a suscité bien du mécontentement à Shawinigan cet hiver.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Même si Dame Nature promet de nous débarrasser des résidus de l'hiver au cours des prochains jours, des citoyens de Shawinigan ne digèrent toujours pas la piètre qualité des opérations de déneigement et de déglaçage en février et en mars.

Ils sont revenus dire leur mécontentement en séance publique mardi soir, en souhaitant des améliorations dès l'an prochain.

Le maire, Michel Angers, a toléré une autre période de questions assez longue, plus d'une heure en fait. Plusieurs interventions portaient sur l'état pitoyable des voies de circulation après le cocktail météo des dernières semaines, particulièrement dans le secteur Lac-à-la-Tortue.

«Depuis deux ans, le déneigement chez nous, c'est 0 + 0», image Roger Langevin. «Avez-vous prévu des changements pour l'hiver prochain?»

«Les rues étaient pleines d'eau, cet hiver. On serait très heureux si on était à Venise, mais pas au Lac-à-la-Tortue!», mentionne Marcel Beaupré.

De son côté, Jean-Pierre Dufresne n'en revient toujours pas de l'étroitesse du boulevard des Hêtres après les principales accumulations du dernier hiver. Normand Leclair se demande pourquoi la 125e Rue, dans le secteur Shawinigan-Sud, pouvait être bien dégagée sur un segment et si étroite dans une autre portion.

Évidemment, le maire, Michel Angers, convient que de nombreuses plaintes sont venues à ses oreilles au cours des dernières semaines.

«Ça a été l'un des hivers les plus difficiles», reconnaît-il. «Les précipitations ont été très problématiques. Jusqu'à janvier, c'était le bonheur total. À partir du moment où nous avons reçu 30 ou 40 millimètres de pluie, que ça gelait la nuit, c'était infernal.»

M. Angers considère que trois séquences de pluie suivies de gel ont particulièrement indisposé les citoyens, puisque de nombreux puisards étaient bouchés.

«On va attendre le rapport de nos contremaîtres et de nos spécialistes», mentionne le maire. «Nous avons entendu et nous verrons si des ajustements peuvent être faits, en fonction de nos hivers un peu particuliers.»

«On voit venir la pluie», convient-il. «Trois événements de suite, ça n'a pas été simple, mais ça peut arriver encore. Ça aura même tendance à arriver plus souvent. Il va falloir rajuster nos choses.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer