Drôle de coïncidence...

Des citoyens ont initié une pétition demandant la... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des citoyens ont initié une pétition demandant la défusion du secteur Lac-à-la-Tortue de la ville de Shawinigan.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La veille du dépôt à l'Assemblée nationale d'une pétition signée par plus de 1500 citoyens du secteur Lac-à-la-Tortue qui souhaitent se défusionner, la Ville de Shawinigan annonce une séance d'information sur le projet d'assainissement des eaux usées, attendu depuis une quarantaine d'années.

«C'est pas mal drôle !», s'exclame Claude Garceau, l'un des deux initiateurs de cette démarche, l'an dernier.

Ce dépôt s'effectuera cet après-midi par le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel. M. Garceau et François Bonenfant se déplaceront à Québec pour l'occasion. Même qu'ils pourront s'entretenir pendant une quinzaine de minutes avec le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Martin Coiteux, sur les motivations de leur démarche.

«Qu'il prenne la peine de nous rencontrer, ça nous donne de l'espoir», mentionne M. Garceau.

Ce dernier est convaincu que les derniers développements dans ce dossier d'assainissement des eaux usées n'influencera guère ses concitoyens.

«Ceux qui ont signé étaient au courant de ce qui s'en venait, que les égouts arriveraient un jour», croit M. Garceau. «Nous sommes d'accord avec ce projet. Mais nous déplorons que les secteurs du lac Lafontaine et de la Forteresse aient été retirés du projet pour que ça coûte le moins cher possible.»

Le citoyen fait également remarquer que la pétition n'a pas seulement été signée par des riverains, mais par des résidents de partout dans le secteur Lac-à-la-Tortue.

De son côté, le maire de Shawinigan, Michel Angers, ne semblait pas très nerveux à l'idée de voir la fameuse pétition déposée aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

«Ça a pris un député de la deuxième opposition pour amener le projet», fait-il remarquer. «Pour nous, l'assainissement des eaux est un projet important pour l'ensemble des citoyens. L'autre projet de ces deux individus est leur projet. On verra la suite des choses, mais je suis assez convaincu que le gouvernement du Québec ne donnera pas suite au processus de défusion. Ça m'étonnerait beaucoup que ça nuise à nos démarches.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer