Régimes de retraite à Shawinigan: la Ville veut suspendre l'indexation

Michel Angers, maire de Shawinigan.... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Angers, maire de Shawinigan.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Comme il fallait s'y attendre, la Ville de Shawinigan souhaite se prévaloir d'une disposition de la Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal, qui lui permettra de suspendre l'indexation automatique des rentes à compter du 1er janvier 2017.

Deux résolutions en ce sens ont été adoptées lors de la séance du conseil municipal du 9 février. La première vise les employés syndiqués et l'autre, le régime de retraite du personnel cadre et non syndiqué.

Cette suspension de l'indexation doit aider les municipalités à rétablir la pleine capitalisation des caisses. Au 31 décembre 2013, le régime de retraite du personnel syndiqué traînait un déficit actuariel de neuf millions de dollars, mais était tout de même capitalisé à 91 %. Celui du personnel cadre et non syndiqué accusait un déficit de 6,4 millions $. Sa capitalisation se retrouvait tout juste sous la barre des 80 %.

Selon l'article 16 de la loi précitée, la suspension de l'indexation de la rente des retraités au 31 décembre 2013 peut être appliquée «lorsqu'il est démontré que le régime n'est pas pleinement capitalisé dans une évaluation actuarielle établie avec les données arrêtées au 31 décembre 2015». Cet exercice n'a pas encore été réalisé, mais des deux côtés de la table, on reconnaît qu'il serait étonnant que les deux années qui séparent ces évaluations aient permis de résorber ces déficits.

Pour Alain Thiffault, membre du comité de retraite du personnel syndiqué et président des cols bleus, les résolutions adoptées par le conseil municipal ne représentent pas de grandes surprises.

«On ne peut rien faire contre ça; c'est une loi», laisse-t-il tomber.

En fait, ces résolutions visent non seulement à prévenir les comités de retraite visés de se prévaloir de cette disposition de la loi, mais également à aviser les bénéficiaires qu'ils seront convoqués à une rencontre d'information pour leur présenter la situation financière de leur régime au 31 décembre 2015. Les dates de ces rencontres ne sont pas encore fixées.

«Nous devions donner notre indication à savoir si nous nous prévaudrons de cette option de suspension de l'indexation jusqu'à ce qu'on ait capitalisé totalement les fonds à 100 %, plus une réserve de 10 %, comme la loi nous l'indique», résume le maire, Michel Angers. «Mais il faut faire une nouvelle étude actuarielle pour savoir où on est rendus.»

Toujours sans contrat

Pendant que se poursuivent ces rencontres pour sécuriser l'avenir des régimes de retraite des employés municipaux, les négociations pour le renouvellement des conventions collectives des cols bleus et des cols blancs se poursuivent dans la plus grande discrétion à Shawinigan. Les contrats sont échus depuis le 1er janvier 2015.

À chaque fois qu'il est interrogé sur ce sujet, M. Angers assure que les discussions vont bien, sans plus de détails. De son côté, M. Thiffault mentionne qu'un vote unanime sur l'adoption de moyens de pression a été obtenu en assemblée générale en novembre. Par contre, il précise que la population ne doit pas s'attendre à en faire les frais.

«On ne fera pas de coups d'éclat», assure-t-il. «On va continuer à ramasser la neige, on va rentrer la fin de semaine. Notre but, ce n'est pas de nous mettre la population à dos.»

Pour le moment, ces moyens de pression sont axés sur des stratégies de communication. Les syndiqués envoient à chaque semaine des notes à l'administration municipale sur des «faits cocasses» observés. D'autres stratégies un peu plus embarrassantes pour l'employeur sont prévues si les négociations se retrouvaient dans un cul-de-sac.

«On danse le cha-cha-cha : deux pas de reculons, deux pas d'avant», résume le président des cols bleus. «C'est très lent, mais on ne peut pas dire que ça va mal.»

Actualités municipales Shawinigan

Entretien des immeubles

Les élus de Shawinigan viennent d'adopter un règlement d'emprunt de 1,75 million $ pour procéder à des travaux de rénovation, d'entretien, de réparation et d'amélioration sur différents bâtiments et infrastructures municipaux.

Appui à La Tuque

Lors de sa dernière séance régulière, le conseil municipal de Shawinigan a adopté une longue résolution pour appuyer les démarches de l'Association forestière de la Vallée du Saint-Maurice afin que la Ville de La Tuque soit reconnue à titre de capitale forestière du Québec.

Installation de compteurs d'eau

Le conseil municipal de Shawinigan a récemment accordé le contrat pour l'installation de compteurs d'eau résidentiels à Lecompte Pouliot, au montant de 138 222 $.

Subventions du Pacte rural

Le conseil municipal de Shawinigan accorde une aide financière à deux projets conformes à la Politique nationale de la ruralité 2014-2024.

Ainsi, une somme de 11 900 $ provenant du Pacte rural est versée pour le projet de plage au parc des Piles, dans le secteur Saint-Jean-des-Piles. Grâce au même programme, un montant de 14 070 $ est attribué à l'Association pour la protection du lac à la Tortue pour le projet de nettoyage des berges.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer