Shawinigan devra trouver un autre nom pour le lac à Ti-Nègre

Shawinigan devra trouver un autre nom pour le... (Google Maps)

Agrandir

Shawinigan devra trouver un autre nom pour le lac à Ti-Nègre.

Google Maps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne, Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste

Shawinigan devra trouver un autre nom pour le lac à Ti-Nègre qui se trouve dans le secteur Saint-Jean-des-Piles. En effet, la Commission de toponymie du Québec a annoncé qu'elle avait désofficialisé les noms de onze lieux qui comportaient les termes «nègre» et «nigger», forçant le changement des appellations.

Le nom du lac se rapporte à Honoré Gélinas, bûcheron et draveur, surnommé Ti-Nègre, en raison de son teint basané, peut-on lire sur le site web de la Commission de toponymie. Ce nom a été relevé en 1974. Il est aussi mentionné que M. Gélinas a été le premier président du Club de l'âge d'or de Saint-Jean-des-Piles, en 1972. Le lac à Ti-Nègre, qui mesure environ 360 mètres de long, est situé à 6 km à l'ouest de Saint-Jean-des-Piles. Il recueille les eaux du lac Saint-Onge et du lac Jeffrey et se déverse dans le lac Turner. Ce territoire a été fréquenté par les bûcherons dès le début du XIXe siècle.

Le sujet va être amené devant la commission de toponymie de la Ville de Shawinigan. Habituellement, un nom est proposé par la commission. La décision est entérinée par le conseil municipal avant d'être approuvée et officialisée par la Commission de toponymie du Québec.

Notre-Dame-du-Bon-Conseil, au Centre-du-Québec, devra procéder au même exercice pour le cas de la rivière du Nègre. Ce serait la couleur foncée de l'eau qui explique son nom, selon la Commission de toponymie. Elle se déverse dans la rivière Nicolet Sud-Ouest. Ce nom a été relevé sur des documents cartographiques au moins à partir des années 1930. Il serait en usage depuis le début du XXe siècle. 

Par voie de communiqué, la Commission a expliqué que bien qu'il s'agisse «d'usage ancien» dans l'histoire du Québec, ces termes «peuvent porter atteinte à la dignité des membres de la communauté noire».

Le terme «nigger» a une «connotation fortement injurieuse», selon la Commission de toponymie qui juge également que le terme «nègre» est péjoratif.

Les lieux ciblés par ce changement de nom devront donc se trouver une nouvelle appellation qui respectera leur patrimoine historique et rappellera la contribution de la communauté noire dans l'histoire de la province.

Aucun délai n'a été indiqué dans le communiqué pour effectuer les changements d'appellations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer