Dans l'oeil du mentor: des nouveautés pour la troisième édition

Isaac Tremblay, du Trou du diable, fait partie... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Isaac Tremblay, du Trou du diable, fait partie des dragons-mentors pour cette troisième édition. Les autres sont Claude Baril (IGA Extra et IGA Mini), France Brisson (Rôtisserie Saint-Hubert), Marc Ménard (Broadway) et Alain Lemieux (ÉcoGriffe Canada et Société immobilière Lemieux).

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La troisième édition de l'activité Dans l'oeil du mentor sera à la fois caractérisée par un retour aux sources et quelques innovations. L'événement se déroulera le 7 octobre, au DigiHub Shawinigan.

Mardi matin, les organisateurs ont présenté les dragons-mentors pour cette troisième édition.

Il s'agit de Claude Baril (IGA Extra et IGA Mini), France Brisson (Rôtisserie Saint-Hubert), Marc Ménard (Broadway), Alain Lemieux (ÉcoGriffe Canada et Société immobilière Lemieux) et Isaac Tremblay (Le Trou du diable).

En fait, il s'agit précisément des cinq mentors qui avaient été sélectionnés pour la toute première édition, présentée en mai 2013.

Le concept de l'activité est inspiré de l'émission télévisée Dans l'oeil du dragon. Parmi les nouveautés, mentionnons que deux entrepreneurs et deux aspirants ont été retenus par le comité de sélection pour participer à l'événement. Cinq avaient été choisis lors de la première édition et six à la deuxième.

Johanne Caron, conseillère en développement économique à la Ville de Shawinigan et responsable de l'organisation, mentionne qu'en réduisant le nombre de participants, on gagnerait du temps pour aller plus en profondeur pour chaque projet. Chacun disposera de 12 minutes pour vendre ses produits ou services.

«Je ne vous cacherai pas que cette année, j'ai un gros questionnement par rapport à mon travail de suivi», souligne Mme Caron.

«On sollicite des entrepreneurs pour participer à des concours et c'est parfois difficile. Mais ce n'est pas ce qui a motivé notre désir de n'avoir que quatre candidats, puisque nous avons quand même reçu dix dossiers. Nous voulions aller plus loin, parce que nous avons entendu dire que la rétroaction de la première année avait été très appréciée.»

Autre nouveauté, le volet jeunesse est pleinement intégré à l'événement. Ainsi, Lotus et fleurs cousues et TupHub, deux aspirants entrepreneurs, tenteront de séduire les mentors au même titre que Cime Charpenterie et Léa Matte Illustratrice. L'organisation a étudié quatre dossiers d'aspirants et six autres d'entrepreneurs avant d'arrêter son choix.

Enfin, tous les candidats sont assurés de quitter la soirée avec l'une des quatre bourses offertes par Rio Tinto Alcan (2000 $), GDG Environnement (2000 $), la société de comptables professionnels agréés Desaulniers, Gélinas, Lanouette (1000 $) de même que IGA Extra Shawinigan (500$).

Pour la première fois également, le public présent pourra voter pour le gagnant du Coup de coeur Vision entrepreneurial Desjardins, qui s'accompagne d'une bourse de 2500 $.

Les participants bénéficieront aussi de l'accompagnement d'un mentor et obtiendront une adhésion gratuite d'un an à la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan.

ENGOUEMENT CONTAGIEUX

Mme Caron souligne que l'an dernier, dans le cadre du Rendez-vous annuel du mentorat pour entrepreneurs, elle avait été invitée à présenter le concept Dans l'oeil du mentor à Shawinigan. Selon elle, au moins une dizaine d'organisations ont décidé de reprendre la formule cette année, aux quatre coins du Québec.

À Shawinigan, le comité organisateur s'attend à recevoir 200 personnes au DigiHub le 7 octobre, lors d'un 5 à 7. Prévue au printemps, l'activité a été reportée à l'automne en raison des travaux au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins.Mme Caron ne peut encore dire si l'Oeil du mentor deviendra un rendez-vous automnal dorénavant, ou s'il reprendra sa place au printemps en 2016.

L'activité est présentée avec la collaboration de la Division de développement économique de la Ville de Shawinigan, la Société d'aide au développement des collectivités du Centre-de-la-Mauricie, le Carrefour jeunesse emploi de Shawinigan, la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan, le Carrefour formation Mauricie, la CCIS, le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins et le Club entrepreneur du Collège Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer