Centre fiscal: Grenier veut d'abord protéger les emplois

Jacques Grenier, candidat conservateur dans Saint-Maurice-Champlain.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jacques Grenier, candidat conservateur dans Saint-Maurice-Champlain.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Peu informé au sujet des problèmes entourant la réfection du Centre fiscal de Shawinigan, le candidat conservateur dans Saint-Maurice-Champlain, Jacques Grenier, souhaite avant tout protéger les emplois dans ce dossier.

En début de semaine, en point de presse, les néodémocrates ont annoncé qu'ils maintiendraient le centre pendant le prochain mandat s'ils étaient élus. Une position partagée par le candidat libéral, François-Philippe Champagne, qui ajoute qu'en tant que député, il s'engagerait à attirer de nouveaux services dans la fonction publique fédérale à Shawinigan. «Non seulement il faut préserver ce que nous avons, mais il faut aussi regarder vers l'avenir», suggère-t-il.

De son côté, M. Grenier estime qu'au-delà du type de travail, il faut se préoccuper des emplois avant tout. «On peut bien vouloir maintenir le Centre fiscal ouvert, mais à 30 ou 50 employés, on s'entend que ce ne serait plus la même chose», explique-t-il. «Bien sûr qu'il faut le maintenir ouvert, mais il faut surtout s'assurer de maintenir le plancher d'emplois. C'est pas mal plus important que d'annoncer que ça doit demeurer ouvert...»

M. Grenier fait le parallèle avec la situation vécue par les fonctionnaires du service de la paye de Santé Canada. Étant donné que les activités seront bientôt concentrées au Nouveau-Brunswick, les 34 employés touchés se retrouvent devant l'incertitude s'ils n'acceptent pas un transfert.

«Si je peux rapatrier des postes, un peu comme ils ont fait à Miramichi... L'important, c'est de garder des emplois à Shawinigan», insiste-t-il.

Par contre, M. Grenier avoue ne pas avoir été informé de la nécessité d'investir plusieurs dizaines de millions de dollars pour donner un nouveau souffle à l'immeuble du Centre fiscal de Shawinigan.

«Je ne suis pas trop au courant», confesse-t-il. «Mais nous sommes en campagne électorale et soudainement, tout tombe partout, rien ne va bien! Est-on si malheureux que ça, ici? Le bâtiment ne semble pas si vieux que ça.»

Bloc québécois

Du côté du Bloc québécois, Sacki Carignan Deschamps tient à répondre au questionnement lancé par Jean-Yves Tremblay en début de semaine. Le candidat néodémocrate dans Saint-Maurice-Champlain se demandait comment elle pourrait défendre les emplois du Centre fiscal lorsque son chef souhaite que le gouvernement du Québec administre lui-même l'impôt fédéral.

«Si on rapatrie notre portefeuille à Québec, ça implique qu'il faut intégrer des employés à la fonction publique québécoise», explique-t-elle. «Quand le gouvernement fédéral nous présentera la facture à chaque année fiscale, nous devrons faire nos propres calculs!»

En somme, Mme Carignan Deschamps croit que la très forte majorité, sinon la totalité des emplois seraient récupérés par le gouvernement provincial, soit à Revenu Québec ou ailleurs dans la fonction publique.

En somme, Mme Carignan Deschamps croit que la très forte majorité, sinon la totalité des emplois seraient récupérés par le gouvernement provincial, soit à Revenu Québec ou ailleurs dans la fonction publique.«J'aurais envie de dire à M. Tremblay de vérifier ses analyses avant de partir des campagnes de peur dans la population», suggère la candidate. «Les difficultés socio-économiques dans Saint-Maurice-Champlain imposent de la rigueur. On ne babille pas sur n'importe quoi pour faire du mal moralement à une population déjà fragile. S'il veut faire une campagne en nageant sur les préjugés, il n'est pas à la bonne adresse avec moi. Je suis davantage intéressée par des réflexions sérieuses.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer