Un accès Internet sans fil dans les autobus à Shawinigan

La Régie de transport en commun de Shawinigan... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

La Régie de transport en commun de Shawinigan entre maintenant dans l'ère du numérique. De gauche à droite: Martin Asselin (conseiller municipal), Sandrine Émonin (technicienne en géomatique) et Guylaine Marchand (directrice de Transport urbain de la Mauricie) ont participé à cette annonce.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Après quelques mois d'essais, la Régie de transport en commun de Shawinigan a officiellement lancé son accès Internet sans fil gratuit à bord de ses six autobus, mardi matin. Une autre innovation pour stabiliser et fidéliser la clientèle, en constante décroissance depuis la fusion municipale.

«On essaie, pour continuer le service, de favoriser le transport en commun», mentionne Martin Asselin, conseiller municipal délégué sur le conseil d'administration de la RTCS.

Depuis le début de l'année, la RTCS enregistre une moyenne de 20 250 passages mensuels, un recul de 7,6 % par rapport aux huit premiers mois de 2014.

À l'exception de deux légers soubresauts en 2008 et en 2012, la RTCS observe des baisses de clientèles année après année. Des 535 832 passages en 2002, l'organisme n'en recensait plus que 270 729 en 2014, une dégringolade de 49 %.

Pour ralentir la glissade, la RTCS a lancé des initiatives, au cours des dernières années, pour améliorer son service et ainsi, attirer davantage d'usagers. Par exemple, les autobus accueillent les poussettes à bord, des supports à vélo ont été installés. Le chauffeur peut également consentir, dans des situations particulières, à faire descendre un passager entre deux arrêts prévus.

Le nouveau service de Wi-Fi gratuit s'adresse aux usagers qui possèdent un appareil compatible avec Androïd ou iOS, que ce soit un téléphone, une tablette ou un ordinateur portable. M. Asselin se réjouit de constater que les gens peuvent maximiser leur temps de transport. Le réseau iBus offre plusieurs possibilités d'utilisation, telles que la lecture de journaux, la consultation de courriels, l'accès aux réseaux sociaux et la consultation de moteurs de recherche.

La RTCS a profité de l'occasion pour préciser que les horaires des trois circuits peuvent dorénavant être consultés gratuitement sur l'application Transit. Cette dernière peut fournir une foule de renseignements utiles sur le service pour mieux planifier les déplacements. Louise Bellemare, conseillère en communication, fait remarquer que Shawinigan devient ainsi la cinquième ville de la province, après Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, à offrir cette application mobile.

Enfin, les horaires et les trajets de la RTCS sont maintenant disponibles via le Planificateur de trajet de Google Maps. En entrant l'adresse de départ et celle de la destination, l'usager connaîtra précisément le temps requis pour le déplacement.

L'ensemble de ces nouveautés entraînera un investissement de près de 94 000 $. M. Asselin fait remarquer que 85 % des dépenses admissibles sont assumées par le ministère des Transports du Québec, dans le cadre du programme de la Société de financement des infrastructures locales du Québec.

Plus précisément, la RTCS défraiera 12 523 $ sur des coûts admissibles de 83 487 $. Le programme SOFIL absorbera donc près de 71 000 $. Cependant, la RTCS devra débourser 10 477 $ supplémentaires, parce que ces dépenses n'étaient pas jugées admissibles.

Rappelons qu'aujourd'hui, la RTCS organise son Défi sans auto. Ses services sont donc offerts gratuitement pour la journée.

guy.veillette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer