Le Corridor des partenaires inauguré

Michel Angers (maire de Shawinigan), Johnny Roy (président... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Angers (maire de Shawinigan), Johnny Roy (président de Vision entrepreneuriat Desjardins), Pascale Fraser (directrice générale du CJE de Shawinigan), Simon Charlebois (directeur général de la SADC du Centre-de-la-Mauricie), Guylaine Perron (directrice générale du Fonds communautaire d'emprunt de la Mauricie), Daniel Vézeau (conseiller au Centre de transfert d'entreprise du Québec) et Denis Morin (directeur général du CEADS) ont inauguré le Corridor des partenaires.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Au fil des années, les municipalités ont rivalisé d'ingéniosité pour convaincre les entrepreneurs qu'elles possédaient la meilleure structure, le fameux «guichet unique», pour répondre rapidement à leurs besoins. Mardi matin, le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan a présenté son concept afin de faciliter la vie des gens d'affaires.

Le Corridor des partenaires a ainsi été officiellement inauguré, en présence des cinq partenaires qui posséderont dorénavant leurs pied-à-terre dans l'ancienne Wabasso. Il s'agit du Carrefour jeunesse emploi de Shawinigan, de la Société d'aide au développement des collectivités du Centre-de-la-Mauricie, du Fonds communautaire d'emprunt de la Mauricie, de Vision entrepreneuriat Desjardins et du Centre de transfert d'entreprise du Québec.

Ces organisations se joignent à une pépinière de services, dont des représentants de la division développement économique de la Ville de Shawinigan. L'ouverture du Corridor des partenaires est prévue la semaine prochaine.

Shawinigan cherche depuis un bout de temps la formule magique pour satisfaire les demandes des entrepreneurs. En 2006, la Ville avait annoncé l'ouverture du Bureau des investisseurs à l'hôtel de ville, un centre de coordination pour guider les gens d'affaires. Puis, lors de la restructuration du Centre local de développement, cet organisme était clairement considéré comme la porte d'entrée pour les entrepreneurs.

La fermeture du CLD a-t-elle provoqué une nouvelle réflexion? Pas du tout, réplique Denis Morin, directeur général du CEADS et coordonnateur de la communauté entrepreneuriale de Shawinigan. Le Corridor des partenaires aurait été créé même si le CLD existait toujours, selon lui.

«On ajoute aux services de démarrage, de suivi d'entreprises et de mentorat, donnés par la division de développement économique (de la Ville)», nuance-t-il.

«Des services autres seront donnés par des partenaires qui ont le même objectif, soit de mieux accompagner les promoteurs. C'était la volonté du centre d'entrepreneuriat de dire que non seulement nous sommes une plateforme pour la formation et l'incubation des entreprises, mais nous pouvons être au service de tous ceux qui souhaitent avoir des informations sur les programmes et les services d'accompagnement qui sont offerts.»

En fait, M. Morin soulève que le CEADS est devenu un réflexe pour les projets d'entreprise.

«Dès que quelqu'un a une idée d'affaires, mais ne sait pas trop quoi en faire, on imagine que les gens convergent de plus en plus vers le centre d'entrepreneuriat pour venir chercher des informations. En arrivant ici, on va leur proposer de rencontrer les différents organismes qui peuvent les appuyer.»

Le directeur général ajoute que l'annonce d'hier ne constitue pas une fin. Il travaille pour attirer d'autres partenaires afin d'ajouter à l'offre.

«Il pourrait manquer encore quelques services», convient M. Morin. «On pense, par exemple, au Chantier d'économie sociale, à Pôle Mauricie... Ça fait sans aucun doute partie des organismes qui pourraient s'ajouter. Tout le volet coopératif des projets entrepreneuriaux pourrait facilement s'installer ici. On pourrait aussi aller chercher des organismes comme Femmessor Mauricie. C'est un modèle qui va grandir, mais dès le 3 septembre, on aura réussi à faciliter la tâche à ceux qui sont à la recherche de moyens, tant pour l'accompagnement que le financement.»

Michel Angers, maire de Shawinigan et porte-parole de la Communauté entrepreneuriale, croit que cette initiative permettra aux entrepreneurs de se retrouver plus facilement à travers les multiples canaux d'aide disponibles. Pour lui, le Corridor des partenaires illustre une fois de plus la capacité des organismes de développement économique de Shawinigan à collaborer dans un même but.

«Tout le monde souhaite travailler ensemble, mais nous, on réussit à le faire», fait-il remarquer.

Au cours des prochaines semaines, le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins défraiera à nouveau la manchette à la suite de travaux de 2,6 millions de dollars qui seront bientôt complétés. Ils visaient principalement la mise aux normes du bâtiment, l'agrandissement de l'incubateur et l'ajout de 18 bureaux d'affaires. Neuf cents mètres carrés ont aussi été ajoutés au Digihub, au second plancher, pour accueillir de nouvelles entreprises du monde numérique.

guy.veillette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer