Une voiture électrique testée pour l'utilisation commerciale à Shawinigan

Le propriétaire d'Elmec, Jean-Marc Pittet, annonçant l'essai d'un... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le propriétaire d'Elmec, Jean-Marc Pittet, annonçant l'essai d'un véhicule électrique en milieu commercial.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'entreprise Elmec de Shawinigan souhaite faire sa place, d'ici quelques années, dans le développement et la vente de bornes électriques pour les entreprises, un secteur à développer. Le défi pour le fabricant est de faire connaître les avantages des voitures électriques et surtout prouver qu'elles sont moins chères.

Pour y arriver, l'entreprise shawiniganaise amasse des données en testant une voiture électrique en milieu commercial. Le propriétaire de l'entreprise, Jean-Marc Pittet, croit qu'une compagnie utilisant une voiture électrique pourrait économiser près de 2000 $ annuellement, et ce, malgré l'achat d'une voiture plus dispendieuse. Pour en venir à cette conclusion, l'entreprise a utilisé le coût de l'essence ordinaire à 1,22 $ le litre, un parcours de 50 000 kilomètres par année, l'achat d'une voiture électrique ainsi que plusieurs autres critères.

L'entreprise vient tout juste d'amorcer une période d'essai en collaboration avec Carquest secteur Grand-Mère. L'objectif est d'avoir une idée précise des économies, mais aussi d'avoir les appréciations des conducteurs. La voiture est utilisée dans un contexte de livraisons. «Il nous faut des données fiables pour être en mesure de convaincre les entreprises qu'une voiture électrique est accessible et qu'elle sera moins coûteuse qu'un véhicule à essence», affirme le propriétaire d'Elmec. La semaine prochaine, le véhicule électrique en milieu commercial sera testé à Trois-Rivières. Des démarches ont aussi été amorcées pour faire un test à Montréal prochainement. Déjà, les premières impressions seraient positives, tant pour les conducteurs, que pour l'économie financière, selon Elmec.

À moyen terme, l'entreprise espère avoir suffisamment d'informations, afin de vendre sa borne EVDuty3, spécialisée pour les entreprises. Cette dernière est dotée d'une capacité de recharge très rapide. «On doit convaincre les entreprises qu'il y a une nouvelle façon de faire de la livraison et qu'elles sont économiquement viables», estime Jean-Marc Pittet.

«Les entreprises parlent d'environnement, mais leur priorité demeure de faire de l'argent. Il faut donc leur parler en économie au kilomètre. Une voiture électrique coûtera environ cinq sous de moins du kilomètre et je veux le prouver», ajoute l'entrepreneur.

Jean-Marc Pittet ne cache pas qu'il a déjà investi près d'un quart de million de dollars dans ce projet et 650 000 $ dans son entreprise. Elmec embauche une vingtaine de personnes et souhaite une croissance rapide d'ici 2020, en lien avec la vente de bornes électriques dans les entreprises. «On voit le marché, il est mondial, on doit le saisir le plus rapidement possible», conclut monsieur Pittet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer