Une fête sous le signe de la revendication à Saint-Boniface

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SAINT-BONIFACE) Devant l'absence de réponse du gouvernement au sujet du projet d'agrandissement de l'école primaire Sainte-Marie à Saint-Boniface, nécessaire en raison de l'augmentation du nombre d'élèves, les parents des élèves de cette école dénoncent l'inaction de Québec.

«Les parents sont très déçus de ne pas avoir reçu de réponse du gouvernement avant la fin des classes, comme le laissait entrevoir le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère. Avec l'été qui arrive, le projet d'agrandissement sera inévitablement retardé, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la fréquentation scolaire des élèves pour les prochaines années», a dénoncé Marie-Ève Landry, porte-parole des parents des élèves de l'école Sainte-Marie.

Poursuivant sa mobilisation, la représentante des parents a prononcé mardi soir le discours patriotique lors de la fête nationale de Saint-Boniface. «Au cours des dernières semaines, on a vu un village se lever, se rassembler autour d'une cause commune, soit l'avenir de nos enfants dans notre école à Saint-Boniface. Des citoyens de tous les âges ont compris l'importance d'éduquer nos enfants ici, dans notre milieu, dans notre communauté, près de la maison», a ajouté Mme Landry.

«On a compris que ça prend tout un village pour élever un enfant. Nous allons continuer de défendre le droit de nos enfants à fréquenter l'école du village comme on le fait depuis maintenant 156 ans.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer