Piste cyclable sur la 12e Avenue: Angers tranche en faveur des citoyens

La piste cyclable passera bel et bien devant... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

La piste cyclable passera bel et bien devant des résidences de la 12e Avenue, mais la Ville tiendra compte des doléances des citoyens.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les doléances des citoyens de la 12e Avenue, dans le secteur Shawinigan-Sud, ont été entendues. La Ville prolongera bel et bien la piste cyclable, mais elle tiendra compte des commentaires entendus lors d'une séance d'information organisée le mois dernier.

Le maire, Michel Angers, n'a pas cherché d'excuses sur ce dossier lors de la séance publique de mardi. Lorsque Patrick Massicotte s'est présenté au micro à la période de questions pour savoir où en était rendue cette histoire, il a rapidement obtenu l'heure juste.

Rappelons qu'en mars, les élus avaient annoncé un emprunt de 1,080 million $ pour prolonger la piste cyclable en direction sud sur la 12e Avenue. Les travaux se dérouleront sur une distance d'environ 600 mètres à partir du supermarché Métro Plus jusqu'au boulevard Industriel.

Lors d'une rencontre d'information, une vingtaine de citoyens s'étaient plaints à l'administration municipale que la réalisation de ce projet nuirait à leur qualité de vie, puisque la piste passerait vraiment trop près de leur domicile.

M. Angers mentionne qu'il n'avait pas été mis au parfum de ce dossier avant de prendre connaissance des plans prévus, après les doléances des citoyens. Il n'avait pu se présenter à la rencontre d'information. «Je pense que vous avez raison», a-t-il lancé à M. Massicotte. «Nous n'avons pas à empiéter de façon aussi importante sur ces propriétés. Le projet est revu et il sera modifié. On ne souhaite pas embarquer sur les terrains des gens.»

La Ville souhaite tout de même réaliser le projet, mais le modifiera pour accommoder tout le monde. «Une piste cyclable qui passe devant une propriété, c'est une valeur ajoutée, aujourd'hui», avance le maire. «Mais il ne faut pas embarquer sur les terrains des gens!»

En conséquence, plutôt que de garder les deux voies sur le même côté de la 12e Avenue, elles seront séparées de chaque côté de l'artère. Les résidents riverains gagneront donc de l'espace avec cette nouvelle version. «On va rester dans notre emprise, sans embarquer sur les terrains des gens», assure M. Angers. «Ce sera donc beaucoup moins large. J'ai validé avec le ministère (des Transports) et tout est correct.»

En avril, le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, avait annoncé une subvention de 470 000 $ pour favoriser la réalisation de ce projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer