Budget déficitaire au Collège Shawinigan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Les temps sont durs au Collège Shawinigan. Du moins à la lumière du dernier budget provisoire de fonctionnement 2015-2016 adopté par le conseil d'administration. Déjà, on annonce un déficit de 395 000 $ pour l'année à venir, «lequel sera comblé par le solde de fonds qui est en fait un solde de prévoyance». Certes, il s'avère que les compressions budgétaires au sein de l'établissement d'enseignement secondaire ne seront pas sans effets.

Le réseau des cégeps ne l'a pas eu facile ces dernières années. Depuis 2011, sept compressions budgétaires ont allégé ses coffres de 155 millions $. Uniquement au Collège Shawinigan, les différentes compressions se sont soldées par un allègement budgétaire de 1,65 million $. En 2015-2016, l'institution d'enseignement s'est vu imposer une nouvelle compression de 670 000 $. Une peau de chagrin, en somme, qui oblige le Collège à revoir de fond en comble ses activités afin d'identifier les cibles où le couperet tombera.

«Cette nouvelle compression nous a obligés à faire un exercice de réduction de nos dépenses qui est sans précédent. Nous sommes confrontés à réorganiser nos activités et à optimiser l'ensemble de nos ressources», signale le directeur général du Collège, Guy Dumais.

Entre autres décisions prises pour tenter de joindre les deux bouts, notons la diminution des heures d'ouverture du Centre sportif et de la bibliothèque, une contribution moins généreuse du Collège à des activités de rayonnement, le report dans l'achat de différents matériels, la diminution de certaines activités étudiantes, la diminution du budget de publicité, ainsi que la réduction des frais de déplacement et de représentation.

Notons également qu'une charge de personnel professionnel et l'équivalant de 2,5 postes en personnel de soutien ne seront pas reconduits pour l'année scolaire 2015-2016. Pour l'instant, on jongle aussi avec l'idée de ne pas renouveler un poste cadre actuellement vacant. C'est seulement ainsi que le Collège Shawinigan entend atteindre un retour à l'équilibre budgétaire «à moyen terme». Et l'enseignement? Le directeur général se questionne sur le sens des priorités du gouvernement en matière d'éducation.

«Si tout le monde peut comprendre la nécessité gouvernementale de réduire les dépenses publiques, ce sont la mise en priorité des cibles et les moyens retenus pour atteindre cet objectif qui me questionnent beaucoup», souligne M. Dumais, en rappelant l'importance de contrer le décrochage scolaire et «de préparer notre jeunesse à faire face aux défis de demain. [...] Le gouvernement ne semble pas y accorder l'importance nécessaire».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer