Shawinigan s'attaque aux bâtiments barricadés

Cette bâtisse de la 4e Rue fait partie... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Cette bâtisse de la 4e Rue fait partie des irritants que souhaite éliminer la Ville de Shawinigan avec l'adoption de son nouveau règlement, qui forcera les propriétaires d'immeubles barricadés à agir plus promptement.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Ville de Shawinigan s'apprête à adopter un règlement qui lui permettra de forcer les propriétaires d'immeubles abandonnés à faire preuve de diligence dans la réhabilitation de bâtiments, plutôt que laisser les moisissures et la vermine s'installer sans contraintes.

Lors de l'assemblée régulière du 14 avril, la conseillère Lucie DeBons a présenté un avis de motion pour modifier le règlement de construction pour «amener les propriétaires de bâtiments inoccupés et barricadés, à prendre des mesures concrètes afin de les rénover promptement».

L'assemblée publique de consultation sur ce nouveau règlement se déroulait le 4 mai, en fin d'après-midi. Seul un entrepreneur de la région des Laurentides s'y est présenté.

Le nouveau règlement exigera l'enregistrement d'un bâtiment barricadé dans les 30 jours suivant les travaux. Cette opération entraîne des frais de 250 $.

Cet enregistrement doit être renouvelé à tous les six mois, tant que le bâtiment demeure barricadé. Les frais pour un renouvellement sont établis à 500 $, puis à 1000 $ pour chaque demande subséquente. «L'enregistrement va nous permettre de faire un suivi plus serré», prévoit Me Chantal Doucet, greffière adjointe à la Ville de Shawinigan.

Le propriétaire devra également faire inspecter le bâtiment, à ses frais, une fois par année, tant pour l'intérieur que pour l'extérieur. Ce rapport devra être déposé à la Ville.

De plus, les planches qui placardent les ouvertures devront être peintes de la même couleur que le bâtiment. La Ville exige aussi que cet immeuble soit gardé propre, exempt de graffitis et que le propriétaire affiche ses nom, prénom et numéro de téléphone sur la façade. «Les mesures sont plus sévères, parce que nous recevons beaucoup de plaintes, notamment des commerçants», observe Me Doucet. «Les immeubles abandonnés, ça ne fait pas très beau dans le paysage. Le règlement nous permettra de ne plus échapper d'immeubles, de mieux les suivre. Souvent, à partir du moment où le chauffage est coupé, les moisissures s'installent et la plomberie se détériore.»

Le nouveau règlement inclura aussi une disposition transitoire pour les propriétaires d'immeubles déjà barricadés à Shawinigan. L'enregistrement de ces bâtiments au Service de l'aménagement et de l'environnement devra être effectué 30 jours après l'entrée en vigueur de ce règlement. Le propriétaire devra également faire inspecter son immeuble dans un délai de 60 jours.

Normalement, le conseil municipal devrait adopter ce règlement lors de la prochaine séance régulière, le 12 mai. Il faudra ensuite attendre un mois avant d'obtenir le sceau du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, de sorte que l'entrée en vigueur de ces nouvelles dispositions est prévue vers la fin juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer