Inondation: Shawinigan veut savoir ce qui s'est passé

La remontée des températures en fin de semaine... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La remontée des températures en fin de semaine a fait fondre la neige des champs entourant le boulevard des Laurentides, du secteur de Saint-Gérard-des-Laurentides. Un fossé bloqué n'a pu faire le travail d'évacuer l'eau provenant de ces terres.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'intervention menée par les employés de la Ville de Shawinigan dans le dossier du refoulement d'égout au boulevard des Laurentides est analysée par les autorités municipales.

Le débordement d'un fossé dans cette artère a entraîné, dimanche, un refoulement dans plusieurs maisons. Le directeur des communications de la Ville de Shawinigan, François St-Onge, assure que la situation est loin d'être prise à la légère.

«La fonte des neiges dans les champs a fait que l'eau a trouvé un chemin jusqu'au boulevard des Laurentides, car les fossés étaient gelés. On fait une enquête durant laquelle on va regarder toutes les questions qui ont causé cette situation. On est content que la situation se soit résorbée, mais le livre n'est pas fermé, au contraire», déclare M. St-Onge.

Selon ce dernier, du personnel de la Ville s'est rendu sur les lieux samedi afin d'apprécier la situation. Le personnel croyait à ce moment que le peu d'eau pouvait s'écouler par les fossés.

«La situation a évolué d'une autre façon, dimanche. On a pris une autre décision, soit celle de faire venir une excavatrice pour débloquer le fossé afin de permettre l'écoulement de l'eau. Ça ne s'est pas passé comme les citoyens le voulaient. Mais selon l'évaluation des employés, les fossés étaient suffisants pour évacuer l'eau, ce qui n'a pas été le cas, de toute évidence. Et quand une situation comme celle-là arrive durant la fin de semaine, il faut voir les différents délais.»

Le porte-parole assure que la Ville fera connaître les conclusions de son analyse aussitôt que celles-ci seront connues. D'autre part, François St-Onge confirme que ce secteur de la ville n'est pas utilisé à des fins de dépôt à neige.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer