Terrains contaminés à Shawinigan: des études environnementales sur quatre sites

Quatre terrains contaminés vont faire l'objet d'études environnementales... (Photo d'archives: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Quatre terrains contaminés vont faire l'objet d'études environnementales dont celui où se trouvait l'ancien garage municipal de Shawinigan. Il a été démoli depuis.

Photo d'archives: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le processus de réhabilitation des terrains contaminés à Shawinigan a franchi une nouvelle étape lors de la dernière assemblée publique régulière, avec l'octroi du contrat des services professionnels pour la réalisation d'études environnementales sur quatre d'entre eux.

Le conseil municipal a ainsi attribué ce mandat au groupe conseil Roche, pour la somme de 192 774 $. Ces études s'effectueront plus précisément sur les sites des anciens garages municipaux de Shawinigan et Grand-Mère, devant le Complexe Jacques-Plante et dans le secteur du Carré Trudel, où le prolongement du boulevard Royal est prévu depuis plusieurs années. Ces terrains avaient été qualifiés de «prioritaires» par la Ville l'an dernier, en raison de leur potentiel de réhabilitation.

Le Fonds municipal vert, qui absorbe 50 % des coûts de ces études, supporte les municipalités qui souhaitent donner une nouvelle vie à ces propriétés.

La Ville a déposé des demandes de subventions pour d'autres sites sur lesquels elle souhaite procéder à des études environnementales, mais n'a toujours pas obtenu de réponse dans ces cas. Par contre, la même résolution engage une dépense supplémentaire de 83 654 $ pour cinq autres sites, «dès l'obtention des crédits dédiés à cette fin».

En séance ordinaire le 2 février, le comité exécutif avait adopté une série de résolutions pour présenter des demandes de subventions afin de réaliser des études environnementales pour connaître le coût de réhabilitation de 26 lots. Il faut préciser qu'un terrain regroupe souvent plusieurs lots.

Nouveau schéma d'aménagement

Par ailleurs, la Ville chemine toujours également dans la réalisation de son nouveau schéma d'aménagement et de développement durables.

Lors de sa dernière assemblée régulière, le conseil municipal a annoncé un emprunt de 662 000 $ pour la confection d'études et de plans de nature environnementale dans le cadre de cette démarche.

Ce projet prévoit la réalisation d'un plan de conservation du territoire d'intérêt écologique, d'un plan de conservation des milieux humides, du plan directeur pour la protection du lac des Piles, de l'élaboration des stratégies et actions en développement durable et de la rédaction du schéma d'aménagement et de développement durables.

«Cet emprunt nous permettra d'aller chercher une expertise extérieure complémentaire pour certains aspects plus techniques du schéma, qui demandent un travail de spécialistes», résume Jeanne Charbonneau, coordonnatrice au développement durable à la Ville de Shawinigan.

En mai 2014, le conseil municipal avait adopté son énoncé de vision stratégique qui doit mener au renouvellement de son schéma d'aménagement. Les négociations avec le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire ont ralenti le processus, puisque certaines orientations de la Ville ne respectaient pas celles du gouvernement. Une nouvelle consultation publique est attendue cette année, possiblement à l'automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer