Manifestation contre l'austérité au Collège Shawinigan

Les membres des trois syndicats ont manifesté devant... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les membres des trois syndicats ont manifesté devant le Collège.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les trois Syndicats du Collège Shawinigan ont bloqué l'accès du Collège, entre 7 h 45 et 8 h 30, mercredi matin, afin de protester contre ce qu'ils qualifient de «caractère grotesque des offres patronales».

Le Syndicat des enseignant(e)s, celui du personnel de soutien ainsi que celui des professionnels se sont ainsi joints à la manifestation organisée, mercredi, par le secteur public contre les mesures d'austérité imposées par Québec.

Ces mesures d'austérité n'inquiètent pas seulement les syndicat, mais aussi les directions d'établissement qui voient le budget de leur institution grandement diminué. Le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Raymond-Robert Tremblay, pour un, s'est adressé à la communauté cégépienne sur le site web de l'institution, lundi dernier et espère que «la Fédération des cégeps dénoncera clairement cette situation.»

Parmi les récriminations, les Syndicats déplorent que Québec n'offre que 3 % d'augmentations sur 5 ans et une augmentation de 0 % les deux premières années alors que les syndicats demandent 13,5 % pour faire du rattrapage et suivre l'inflation, indique le président du Syndicat des enseignant(e)s, Luc Vandal.

Québec veut aussi faire passer l'âge de la retraite sans pénalité de 60 à 62 ans et veut augmenter le nombre d'années sur lesquelles est basé le calcul de la moyenne des meilleures années. Le fonds de retraite serait calculé sur les huit meilleures années au lieu des cinq meilleures, ce qui aura pour effet d'abaisser le revenu moyen.

Les enseignants et enseignantes de cégeps du Québec réunis en alliance soulignaient, par des lignes de piquetage, mercredi, la fin de leur convention collective. Les nouvelles mesures d'austérité annoncées la semaine dernière par le gouvernement pourraient représenter une perte de 40 millions $ pour le réseau collégial.

Au Cégep de Trois-Rivières, les coupes totalisent maintenant 1,4 million $, a indiqué M. Tremblay. Cela touchera inévitablement le personnel, dit-il. «Il sera impossible d'en arriver à présenter un budget équilibré sans affecter les services, contrairement à ce que le nouveau ministre affirme», a fait savoir le directeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer