Shawinigan publie un répertoire de ses entreprises d'économie sociale

Un répertoire descriptif des entreprises d'économie sociale de... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Un répertoire descriptif des entreprises d'économie sociale de Shawinigan a été lancé hier par le commissaire à l'économie sociale et au développement rural du CLD Shawinigan Gilles Lafrenière et le maire Michel Angers.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le Centre local de développement (CLD) de Shawinigan a lancé mardi un portefolio des produits et services offerts par la trentaine d'entreprises d'économie sociale actives sur son territoire. Dans une optique d'intégration, ce répertoire se veut un outil de développement des relations d'affaires entre les entreprises traditionnelles et celles d'économie sociale.

L'aboutissement de ce projet émerge du déjeuner Complicité d'entreprises, une activité de maillage économique tenue en novembre 2013 sous le modèle du «speed dating».

Organisé par le CLD et la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, le rendez-vous visait à stimuler la collaboration entre les entreprises d'économie sociale et le milieu des affaires conventionnel.

Cette préoccupation de coopération entre les deux modèles d'affaires mijote au CLD Shawinigan depuis presque trois ans.

«Le déjeuner Complicité d'entreprises a été l'une des applications concrètes de cette démarche et l'élément déclencheur de la réalisation de ce porte folio», indique Gilles Lafrenière, commissaire à l'économie sociale et au développement rural du CLD.

Le portefolio sera distribué dans près de 600 entreprises privées de Shawinigan. On y retrouve un inventaire descriptif des entreprises d'économie sociale s'adressant aux entreprises et/ou aux individus. Plusieurs secteurs sont représentés, de l'agroalimentaire à l'informatique en passant par la location d'équipements, la valorisation des matières résiduelles, les services de garde, le soutien à l'organisation d'événements ou les services de proximité pour les aînés.

Le maire de Shawinigan Michel Angers a vanté mardi les atouts de l'économie sociale dans la collectivité.

«Ce sont des entreprises qui génèrent des investissements et qui créent des emplois, mais encore plus important, ce sont des entreprises qui répondent à des besoins collectifs», a-t-il soutenu en précisant qu'à Shawinigan, l'économie sociale représente plus de 30 entreprises dans 14 secteurs d'activités, 500 emplois directs et 30 millions $ en chiffre d'affaires annuel.

«En 2014, Shawinigan a été la première municipalité de la Mauricie à signer la déclaration d'engagement à l'achat public auprès des entreprises d'économie sociale. On veut créer le réflexe de l'achat local et de l'achat dans nos entreprises d'économie sociale», a aussi fait valoir le maire.

Le dévoilement du porte folio s'est déroulé au point de service shawiniganais du Service d'intégration au travail (SIT) Mauricie, une entreprise d'économie sociale qui emploie plus de 200 personnes dans la région, dont 40 à Shawinigan. Le coordonnateur du SIT Mauricie, Gilles Bourdon, a illustré en quoi les services de son organisme d'intégration au travail de personnes ayant un problème de santé mentale peuvent être utiles aux entreprises traditionnelles.

«Nous avons des contrats de sous-traitance auprès d'une vingtaine d'entreprises privées. En ces temps d'austérité, de coupures et de budgets réduits, les dirigeants d'entreprises auront tendance à ne plus accomplir des tâches qui demandent du temps. Il va se perdre quelque chose quelque part, ce qui est une opportunité pour nous», explique-t-il.

Notons que le portefolio pourra aussi être téléchargé à partir du site du CLD Shawinigan au cldshawinigan.qc.ca/centrededocumentation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer