Contre la rue Jean-Chrétien

Jean Chrétien... (PHOTO FRED CHARTRAND, ARCHIVES PC)

Agrandir

Jean Chrétien

PHOTO FRED CHARTRAND, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le 16 février dernier, le maire de Shawinigan, Michel Angers, était tout fier d'annoncer que la 5e Rue du centre-ville de Shawinigan s'appellerait dorénavant la rue Jean-Chrétien. Le maire ne cesse de dire que Jean Chrétien a été premier ministre du Canada pendant 10 ans et qu'il faut le souligner, lui rendre hommage.

Rappelons-nous que Jean Chrétien a été élu premier ministre du Canada en 1993. Lors de cette élection, c'est le Bloc québécois qui a formé l'opposition officielle au Canada; il faut le faire! À toutes les autres élections fédérales qui ont suivi, le Bloc québécois a été élu très majoritairement au Québec. Ce n'est pas arrivé par hasard. Par ce fait, les Québécois ont rejeté de façon explicite les positions et les actions de Jean Chrétien et du Parti libéral du Canada. Bref, Jean Chrétien a été élu par le Canada anglais.

Rappelons-nous le bilan de Jean Chrétien. Rappelons-nous la nuit des longs couteaux et le sit-in organisé par les libéraux au référendum de 1995 où les Canadiens anglais sont venus en masse nous dire qu'ils nous aimaient. Les frais étant payés par le fédéral allaient à l'encontre de la loi du financement des dépenses référendaires du Québec.

Rappelons-nous le scandale des commandites où plus de 250 millions $ ont été dilapidés et ont enrichi les amis politiques du Parti libéral, tout ça pour écraser le mouvement souverainiste du Québec. Rappelons-nous la Loi sur la clarté référendaire, loi qui ne pouvait pas être plus obscure et imprécise.

Rappelons-nous que Jean Chrétien a été un des principaux artisans de l'échec de l'accord du lac Meech.

Cette liste n'est pas exhaustive. Disons que monsieur Chrétien a été de toutes les batailles contre le Québec. Est-ce cela que l'on veut souligner en nommant la 5e Rue Jean-Chrétien? D'avoir été 10 ans premier ministre du Canada ne me semble pas être une raison suffisante pour nommer une rue en l'honneur de quelqu'un. Il faut aussi faire la balance de ses oeuvres. Pour toutes ces raisons et bien d'autres, je suis en complet désaccord avec le nom rue Jean-Chrétien.

La Ville de Shawinigan, en honorant la mémoire de Jean Chrétien et en lui donnant un nom de rue, et pas la moindre, ça signifie pour moi qu'elle est d'accord avec le bilan négatif de Jean Chrétien alors que la population du Québec a rejeté et désavoué ce même bilan en ne votant pas pour le Parti libéral.

J'invite donc toutes les personnes qui sont en désaccord avec le nom de rue Jean-Chrétien à écrire à la Ville de Shawinigan pour faire connaître leur opinion. La date limite pour donner votre opinion est le 13 mars. Vous pouvez faire parvenir un courriel à l'adresse suivante: harmonisation@shawinigan.ca.

Jean-Guy Perron

Secteur Saint-Georges-de-Champlain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer