En route vers la création du bureau des aînés à Shawinigan

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Un banal engagement formulé par Michel Angers lors de ses premiers pas en politique municipale pourra enfin prendre forme au cours des prochains mois.

En effet, son administration vient d'obtenir son certificat de reconnaissance de Municipalité amie des aînés, la dernière pièce pour réaliser le fameux bureau des aînés annoncé par l'éventuel maire de Shawinigan lors de sa première campagne électorale, en octobre 2009. La confirmation est venue de la ministre de la Famille, responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation, Francine Charbonneau. Shawinigan avait entrepris sa démarche MADA à l'automne 2012 et un plan d'action de la Politique municipale de la famille et des aînés avait été présenté en février 2014. Plus de 130 actions ont été retenues pour les familles et les aînés. À l'automne 2009, M. Angers avait partagé son intérêt pour créer un bureau des aînés à Shawinigan, qu'il présentait alors comme une interface avec le conseil municipal. Au fil des années, le maire répétait que le dossier avançait, sans plus. En 2012, la Ville a lié cette réalisation à sa démarche de Municipalité amie des aînés, dont la reconnaissance vient d'être obtenue.

Il aura donc fallu six ans au maire entre le dévoilement de cet engagement que certains avaient tourné en dérision et sa réalisation.

«Ce sera un bureau virtuel qui permettra à l'ensemble des organismes pour les aînés de se concerter et d'avoir un accès privilégié à mon bureau pour faire avancer les choses», résume-t-il.

M. Angers souhaite désigner un fonctionnaire qui servira d'intermédiaire entre son bureau et les représentants des aînés de Shawinigan, pour que ces derniers puissent se faire entendre rapidement. Le maire prévient toutefois qu'il ne s'agira pas d'un bar ouvert pour les résidents du troisième âge.

«Compte tenu du vieillissement de notre population, c'est important de mettre un accent plus particulier là-dessus», explique-t-il. «Je veux que nos aînés contribuent au développement économique et social de notre ville. Ce n'est pas seulement à la Ville de rendre des services à ce groupe. Qu'est-ce que les aînés peuvent rendre comme services à la communauté? Comment peut-on les impliquer dans notre développement? Ce ne sera pas un bureau de plaintes; ce n'est pas l'objectif.»

Selon l'Institut de la statistique du Québec, la proportion de personnes de 65 ans et plus à Shawinigan est passée de 22,7 % à 25,2 % entre 2009 et 2013. Il s'agit de la plus forte concentration de cette strate d'âge dans la région après la MRC de Mékinac, où elle représente 26,8 % de la population.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer