Régimes de retraite à Shawinigan: aucune tension

La situation financière des régimes de retraite de... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

La situation financière des régimes de retraite de Shawinigan ne suscite pas de tension.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La suspension de l'indexation des rentes des employés prévue par la Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal contribuera grandement à rétablir la pleine capitalisation de la caisse des participants actifs et retraités à Shawinigan, particulièrement du côté du personnel syndiqué.

Comme le prévoit l'article 57 de la loi 3, le conseil municipal a présenté la situation financière des régimes de retraite des employés de la Ville au 31 décembre 2013, mardi soir en assemblée publique. Une quinzaine de citoyens y assistaient, dont quelques membres du comité de retraite qui s'étaient déplacés pour intervenir au besoin. Finalement, personne n'a abordé le sujet à la période de questions. Il s'agit évidemment d'un enjeu complexe, mais cet exercice a permis d'en savoir un peu plus long sur les implications financières de la Ville par rapport à ses retraités. Ainsi, pour l'année 2014, la participation financière de Shawinigan aux régimes s'établit à 3,2 millions de dollars.

Jusqu'ici, l'employeur assumait 68,2 % des cotisations pour le service courant des régimes. Or, la loi 3 incitera les parties à partager également ces coûts, ce qui diminuera substantiellement la cotisation de la Ville. De plus, les coûts du service courant du régime ne devront pas dépasser 18 % de la masse salariale de l'employeur. À Shawinigan, ils atteignaient 19,8 % au 31 décembre 2013 pour les syndiqués et 22,2 % pour les autres employés.

La Ville devait aussi assumer entièrement le déficit actuariel du régime, qui s'élevait à 9 millions $ pour les syndiqués et à 6,4 millions $ pour les cadres et les non syndiqués à la date de référence. Là encore, le législateur vise un partage égal avec l'adoption de la loi 3.

«Ça va nous permettre d'obtenir un régime équilibré et en santé», résume le maire, Michel Angers. «Actuellement, la Ville prend ses responsabilités. Mais l'objectif de la loi 3 est de ramener un équilibre.»

Le fardeau supplémentaire pour les bénéficiaires n'effraie pas du tout Alain Thiffault, président des cols bleus de Shawinigan, présent à l'assemblée publique d'hier soir. En fait, la seule suspension de l'indexation prévue à la nouvelle loi permettra d'obtenir des gains appréciables, qui contribueront grandement à éliminer le déficit.

Pour le personnel syndiqué, actif comme retraité, la valeur totale de l'indexation des rentes à verser s'établit à 12,7 millions $. Il s'agit évidemment d'une prévision actuarielle à long terme, mais les régimes de retraites ne seront indexés à nouveau qu'à partir du moment où ils seront pleinement capitalisés.

En ce qui concerne le personnel cadre et non-syndiqué, la marche s'annonce plus longue. Le déficit actuariel est moins élevé, mais les participants sont moins nombreux. Dans le cas de ces employés, la valeur de l'indexation des rentes suspendues est estimée à un peu plus de quatre millions de dollars. Leur régime n'est capitalisé qu'à 78,4 %, comparativement à près de 90 % chez les syndiqués.

Par ailleurs, d'autres modifications aux régimes dans le cadre des négociations entourant les prochaines conventions collectives peuvent favoriser l'atteinte de leur pleine capitalisation.

Notons qu'à la Ville de Shawinigan, l'âge normal de la retraite est fixé à 65 ans. Par contre, un employé peut s'en prévaloir sans pénalité lorsqu'il atteint un total de 85 ans en âge et en ancienneté, en autant qu'il soit âgé d'au moins 55 ans.

Une retraite anticipée est possible à compter de 50 ans, avec une pénalité de 6 % par année jusqu'à 55 ans et de 3 % par année à compter de 55 ans.

guy.veillette@lenouvelliste.qc.ca

Personnel syndiqué

Participants actifs | Participants retraités | Total

Actif | 34 948 300 $ | 41 541 700 $ | 76 490 000 $

Passif | 39 094 700 $ | 46 470 100 $ | 85 564 800 $

Déficit actuariel | 4 146 400 $ | 4 928 400 $ | 9 074 800 $

Personnel cadre et non-syndiqué

Participants actifs | Participants retraités | Total

Actif | 8 172 800 $ | 15 158 100 $ | 23 330 900 $

Passif | 10 426 200 $ | 19 341 300 $ | 29 767 500 $

Déficit actuariel | 2 253 400 $ | 4 183 200 $ | 6 436 600 $

* En date du 31 décembre 2013

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer