Les dix événements de l'année à Shawinigan

Produits forestiers Résolu a fermé son usine du... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Produits forestiers Résolu a fermé son usine du secteur Grand-Mère.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

LA FIN POUR LAURENTIDE
L'arrêt de production de la dernière papeterie de Shawinigan ne représentait plus qu'une question de temps depuis la décision de Produits forestiers Résolu de ne garder qu'une seule machine en exploitation, en 2012. Malgré tout, l'annonce du 2 septembre a provoqué une commotion chez les quelque 275 employés, les sous-traitants et l'ensemble de la communauté.

L'arrivée de CGI à Shawinigan a été annoncée... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

L'arrivée de CGI à Shawinigan a été annoncée par plusieurs acteurs politiques, dont le premier ministre Philippe Couillard.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Une grande marche de mobilisation a réuni 2000... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Une grande marche de mobilisation a réuni 2000 personnes à Shawinigan le 27 septembre.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

UN CADEAU DU CIEL

Personne n'attendait l'implantation du cinquième centre d'excellence de CGI à Shawinigan. Le travail réalisé par le Groupe tactique d'intervention économique d'Investissement Québec constitue la principale raison qui explique pourquoi l'année 2014 se termine sur une note d'espoir. Jusqu'ici, CGI remplit parfaitement les attentes, avec le choix d'une place d'affaires en plein centre-ville et l'engagement ferme de procéder à l'embauche de 300 personnes d'ici trois ans.

PORT-CARTIER PLUTÔT QUE SHAWINIGAN

La venue de la multinationale espagnole FerroAtlántica à même les murs de l'ancienne aluminerie de Rio Tinto Alcan ne semblait constituer qu'une formalité. En juin, tout le monde apprenait que ces quelque 300 emplois industriels débarqueraient plutôt à Port-Cartier, une gifle qui a laissé une marque à tous ceux qui ont été impliqués dans ce dossier.

SOTREM PREND LA RELÈVE

Dès le début de l'année, Rio Tinto Alcan annonçait une entente d'exclusivité avec le consortium formé de Sotrem-Maltech et Pluri-Capital pour les discussions entourant la vente de son centre de coulée à Shawinigan. Les négociations avec les employés pour un nouveau contrat de travail et les ententes avec le gouvernement du Québec pour l'approvisionnement en eau potable et en électricité ne se sont pas déroulées sans heurts, mais Shawinigan aluminium a finalement vu le jour le 1er novembre.

DES TRAVAUX MÉMORABLES

Les travaux de réfection et d'embellissement de l'avenue de la Station et d'une partie de la 5e Rue, au centre-ville de Shawinigan, ne pouvaient passer inaperçus. Ce chantier de cinq mois se déroulait sur le tronçon le plus achalandé de la ville, de sorte que les automobilistes et surtout, les commençants ont dû prendre leur mal en patience. Malgré tout, l'échéancier des travaux a été respecté.

UNE AUTRE MOBILISATION

L'appel à la mobilisation lancé par le maire de Shawinigan dès l'annonce de l'arrêt de production de l'usine Laurentide a rapidement été entendu. L'homme d'affaires Claude Villemure a pris la balle au bond et un comité a rapidement été formé afin de faire vibrer le sentiment d'appartenance de la population. Le 27 septembre, environ 2000 personnes ont marché dans le secteur Grand-Mère pour manifester leur solidarité aux travailleurs et réclamer l'aide du gouvernement du Québec.

GROSSE SEMAINE

L'organisation du caucus présessionnel du Parti québécois à l'Auberge Gouverneur, en février, a été marquée par une pluie d'annonces pour la région, qui ont culminé avec la confirmation d'une aide financière de 48 millions de dollars de Québec et d'Ottawa pour la réalisation du fameux projet d'approvisionnement en eau potable à Shawinigan. Ces travaux de 64 millions de dollars doivent finalement s'amorcer en 2015.

OUVERTURE ATTENDUE

Digihub, la station du numérique située au deuxième étage du Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, a officiellement ouvert ses portes le 6 novembre. L'organisme et son d.g. Philippe Nadeau veulent faire de ce site à la fois moderne et ludique un lieu de rencontre pour stimuler l'innovation dans les technologies de l'information et plus précisément, dans l'univers des jeux vidéo.

LA TEMPÊTE PASSE

L'année 2014 avait débuté de la même façon que 2013 s'était terminée, avec une démission au conseil d'administration de l'Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan. Un questionnement sur la performance de l'organisme a alimenté les discussions durant plusieurs semaines. La controverse n'a pas empêché l'OTFC de dévoiler son plan stratégique et même d'ouvrir ses livres pour démontrer que son administration n'était marquée d'aucune malversation.

TOUTE UNE RÉUSSITE

L'organisation d'un salon de l'emploi constitue rarement un fait saillant dans une année, mais le succès remporté par celui de Shawinigan, en octobre, dépassait toutes les attentes. Plus de 2200 personnes ont franchi les portes du Centre Gervais auto pendant six heures et demie, démontrant la pertinence de faire de cette activité un rendez-vous annuel. Deux mois plus tard, la moitié des 750 postes annoncés ont été pourvus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer