Hausse de taxes de 2,75% à Shawinigan: les subventions et les insectes piqueurs écopent

Les contribuables de Shawinigan devront absorber une hausse... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les contribuables de Shawinigan devront absorber une hausse moyenne de 2,75 % de leur compte de taxes en 2015.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les contribuables de Shawinigan devront absorber une hausse moyenne de leur compte de taxes de 2,75 % en 2015, selon le budget adopté lundi après-midi en séance spéciale devant une douzaine de citoyens

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.... (PHOTO: STÉPHANE LESSARD) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

PHOTO: STÉPHANE LESSARD

Cette fois, les organismes paramunicipaux et la Cité de l'énergie ont été particulièrement sollicités dans cet exercice, qui contraint également les élus à suspendre le programme de contrôle des insectes piqueurs pour au moins une année.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, n'était pas d'humeur à minimiser l'impact du pacte fiscal transitoire convenu avec le gouvernement du Québec, qui provoque un trou de 1,2 million $ dans les revenus de la Ville. Il confie que le mot «austérité» lui donne des nausées ces temps-ci.

«Nous adoptons un budget très risqué», lance-t-il. «Si le prochain pacte fiscal ne vient pas rétablir les choses, d'autres choix encore plus difficiles devront être faits.»

Les élus de Shawinigan n'ont pas suivi le conseil du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau, de piger dans les surplus accumulés pour annuler l'impact des compressions. Rappelons qu'ils s'établissaient à 3,1 millions $ au 31 décembre 2013. La Ville estimait, le mois dernier, qu'elle dégagerait un excédent de 132 000 $ en 2014.

«Nous sommes dans une situation assez précaire», résume le maire, qui rappelle que les arrêts de production de l'usine Laurentide et de l'aluminerie de Rio Tinto Alcan incitent également le conseil municipal à jongler avec des pertes de revenus de taxation de 1,8 million $.

Pour contrebalancer ces effets, auxquels s'ajoutent une hausse des coûts de la Sûreté du Québec de 219 000 $, le conseil municipal a décidé de suspendre son programme de contrôle des insectes piqueurs. Une économie de 837 000 $ pour 2015, précise le maire.

«Toutefois, ce n'est que partie remise et le conseil a l'intention de reprendre ce programme l'an prochain, si le contexte budgétaire est plus favorable.»

Par ailleurs, toutes les augmentations prévues aux subventions liées au programme de soutien financier aux événements ont été annulées. 

Les montants alloués à la Corporation culturelle de Shawinigan, au Parc de l'Île-Melville et à l'Office de tourisme, foires et congrès seront gelés en 2015. De son côté, la Cité de l'énergie doit rayer 100 000 $ sur l'aide financière de 580 000 $ qui était prévue pour supporter ses attractions et participer au fonds de développement international de l'organisme.

Le Service d'aide aux nouveaux arrivants encaisse aussi une douloureuse ponction. L'organisme réclamait une aide financière de 50 000 $ à la Ville, ce qui constituait déjà un recul de 25 000 $ par rapport à cette année. Or, le budget ne prévoit pas un sou pour le SANA en 2015.

Le programme Rénovation-Québec subit aussi les contrecoups. Comme le gouvernement provincial avait décidé de retirer sa contribution de 500 000 $ en 2015, la Ville a choisi de faire de même. Ce programme est donc suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Les élus ont également convenu de geler leur salaire l'an prochain. Le personnel cadre subira vraisemblablement la même médecine. Quant aux cols blancs et aux cols bleus, dont les contrats de travail se terminent le 31 décembre 2014, le maire n'a pas voulu dire si les syndiqués devront avaler la même pilule. 

«Je ne m'immiscerai pas dans les prochaines négociations», mentionne-t-il. 

Compte de taxes

Pour les contribuables, presque tous les tarifs de 2014 demeureront gelés l'an prochain. Bien entendu, le montant de 19,50 $ prélevé pour le service de contrôle des insectes piqueurs sera retiré du compte de taxes. Par contre, le tarif de vidange des fosses septiques passe de 90,50 $ à 93 $.

La taxe foncière de base bondit de 1,3208 $ à 1,3869 $ par tranche de 100 $ d'évaluation en 2015, une hausse de 5 %. Pour les immeubles à six logements ou plus, l'augmentation atteint 6,6 % et 3,2 % pour les immeubles industriels. Par contre, le service de la dette des anciennes municipalités recule de 20,5 % en moyenne.

Visiblement fier de limiter l'augmentation du compte de taxes à 2,75 % en 2015, Michel Angers a rencontré une réserve en assemblée publique. Robert Houle a qualifié cette hausse «d'indécente et d'inacceptable» pour des citoyens qui vivent une situation économique précaire. Le maire réplique qu'il défie quiconque de trouver une municipalité qui a effectué des compressions comparables à Shawinigan au cours des deux dernières années.

Le budget total de la ville s'établira à 78,6 millions $ en 2015. Cette année, il avait été annoncé à 81,7 millions $, mais des modifications aux normes comptables concernant le traitement des subventions pour le paiement du capital du service de la dette changent la donne. Ainsi, le budget 2014 s'établissait plutôt à 77,7 millions $, de sorte que les dépenses augmentent de 1,09 % en 2015.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer