Deux écoles contre la violence

À l'avant: Judith St-Pierre, présidente étudiante du Séminaire... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

À l'avant: Judith St-Pierre, présidente étudiante du Séminaire Sainte-Marie et Maxime Lambert, président étudiant de l'école Val-Mauricie. À l'arrière: Chantal Vincent, intervenante jeunesse à La Séjournelle, Diane Lemay, enseignante au Séminaire Sainte-Marie et responsable du projet, Jean-Francois Daneault, intervenant jeunesse à La Séjournelle et Yves Dessureault, directeur adjoint à Val-Mauricie et porte-parole de la campagne Ruban Blanc.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La ressource d'aide et d'hébergement La Séjournelle pour femmes et enfants victimes de violence conjugale, à Shawinigan-Sud, vient de mettre en ligne, sur YouTube, deux clips réalisés en collaboration avec 300 élèves de 4e secondaire et 5e secondaire de l'école Val-Mauricie et 50 élèves de 5e secondaire du Séminaire Sainte-Marie.

L'initiative se loge dans le cadre de la campagne du Ruban blanc. Les activités ont permis de sensibiliser les jeunes à cette question.

Ce projet, qui porte sur la prévention de la violence et le contrôle dans les relations amoureuses, met en vedette 350 jeunes participants. Dans un premier clip, les jeunes forment un vaste ruban blanc avec des cartons et dans l'autre, les participants présentent à tour de rôle un carton blanc sur lequel ils ont rédigé un message contre la violence. On peut voir les clips aux adresses suivantes: http://www.youtube.com/watch?v=FmGeT1ZiiFo et http://www.youtube.com/watch?v=zIWqLFFoDss.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer