Où s'établira le centre d'excellence de CGI?

L'ancien centre d'expédition de l'usine Belgo répondrait à... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'ancien centre d'expédition de l'usine Belgo répondrait à plusieurs critères de CGI, mais des investissements importants et rapides devraient être effectués pour transformer ce vaste entrepôt en immeuble à bureaux.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Quand une multinationale comme CGI annonce qu'elle souhaite créer 300 emplois à Shawinigan d'ici trois ans, elle séduit instantanément les propriétaires immobiliers commerciaux et industriels qui pourraient accueillir ce cadeau du ciel. La direction s'est donné trois mois pour choisir son site et déjà, chacun prépare sa campagne de séduction.

Le Complexe Jacques-Plante pourrait-il accueillir les 300 employés... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le Complexe Jacques-Plante pourrait-il accueillir les 300 employés de CGI? Olymbec analyse toutes les possibilités.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Cet ancien centre d'archives du gouvernement fédéral pourrait... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Cet ancien centre d'archives du gouvernement fédéral pourrait recevoir CGI très rapidement.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Jusqu'ici, la compagnie n'a laissé filtrer que très peu de détails sur ses besoins, sinon qu'il fallait évidemment de grands espaces et que les locaux devront répondre aux normes de cyberprotection les plus élevées.

«On se donne trois mois et tout est sur la table», résume Émilie Proulx, chef de service, Communications chez CGI. «On n'écarte rien pour l'instant.»

Mme Proulx convient qu'à Saguenay, Québec, Montréal et Sherbrooke, le centres d'excellence sont situés à proximité des services. Mais les zones urbaines de ces capitales régionales offrent beaucoup plus de possibilités qu'à Shawinigan. La porte-parole ajoute que partout au Québec, CGI loue des espaces pour établir ses centres d'excellence.

Recyclage Arctic Béluga possède l'ancien centre d'expédition de l'usine Belgo, tout près d'Espace Shawinigan. Son vice-président, René Fugère, laisse même entendre qu'il n'existe aucun promoteur privé près du centre-ville capable d'offrir de telles installations. Par contre, il faudrait des investissements considérables pour accommoder rapidement la compagnie.

Il ne faut pas sous-estimer non plus Olymbec dans cette équation. Le promoteur immobilier a réussi un autre petit miracle avec la reconversion de l'aréna Jacques-Plante. Revenu Québec y occupe la plus grande partie des espaces disponibles et Marc Laliberté, responsable des opérations en Mauricie, reconnaît que le site actuel pourrait difficilement accueillir 300 employés de plus. Mais visiblement, l'arrivée de CGI le chicote.

«On regarde», sourit M. Laliberté. «Ça nous intéresserait énormément d'être capable d'arranger ça pour que ça fonctionne.»

Olymbec analyse aussi une possible transformation du 500, Broadway, qu'elle vient officiellement d'acquérir de la Commission scolaire de l'Énergie.

En terme d'espaces disponibles, le site de la papeterie Laurentide est apparu dans les discussions. Mais Karl Blackburn, directeur principal, Affaires publiques et relations gouvernementales chez Produits forestiers Résolu, assure que la direction n'a reçu aucun appel pour ce projet. Il réitère que la multinationale veut être fixée sur l'avenir du site le 31 décembre au plus tard et pour répondre aux besoins d'une entreprise comme CGI, il faudrait réagir très rapidement.

«Aucun contact n'a été fait là-dessus», indique-t-il. «Pourtant, la seule fois où nous avons rencontré la Ville, on se barrait les pieds dans les projets ! Nous n'en avons pas encore reçu un seul...»

Jacques Lapointe, directeur de gestion IBL, compte bien s'informer des besoins de CGI. Son immeuble du 444, 5e Rue était prêt à accueillir les 130 employés de Revenu Québec en 2012, mais Olymbec lui avait damé le pion. Depuis, le deuxième étage a été divisé en petits locaux, de sorte qu'à première vue, l'intégration de 300 employés apparaîtrait difficile.

Au sud ?

La famille Buisson suit aussi ce dossier de très près. Propriétaire de l'immeuble abritant le centre d'archivage de Revenu Canada pendant plus de 20 ans au coin de la 12e Avenue et du boulevard Industriel, elle accueillerait volontiers CGI à bras ouverts.

«C'est certain que ça nous intéresse», convient Serge Buisson. «Pour le moment, on ne peut pas en dire plus. J'imagine que CGI va arriver avec leurs demandes. Il faudra voir si on peut les rencontrer.»

L'immeuble n'est pas situé à proximité du centre-ville, mais il pourrait accommoder très rapidement le spécialiste en technologies de l'information.

«C'est sûr que ce genre d'entreprise recherche des restaurants et des services à proximité», convient M. Buisson. «Mais nous voulons faire un développement commercial sur les terrains vacants de la 12e Avenue, entre le centre fiscal et le boulevard Industriel.»

Le secteur connaît déjà une poussée remarquée, avec l'ouverture prochaine d'une bande commerciale et le Fin quartier qui prend forme à la jonction de la 5e Avenue. L'arrivée de CGI constituerait d'ailleurs un fantastique tremplin pour le développement de ce rendez-vous de fine gastronomie, toujours à la recherche d'un premier locataire.

«Ce serait parfait !», s'emballe la propriétaire du Fin quartier, Nathalie Milette. «Ces travailleurs seront des consommateurs des produits que nous voulons offrir. Ce ne serait pas seulement bon pour moi, mais pour tout le secteur de Shawinigan-Sud et le développement de la 12e Avenue.»

Partager

À lire aussi

  • CGI n'ira pas dans l'ancienne Wabasso

    Shawinigan

    CGI n'ira pas dans l'ancienne Wabasso

    Soulevé dès le départ comme site d'accueil potentiel des quelque 300 emplois de CGI, le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins ne proposera... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer