La députée Lise St-Denis critique le fédéral

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) En raison de la situation économique difficile en Mauricie, la députée libérale de Saint-Maurice-Champlain, Lise St-Denis, critique le gouvernement fédéral pour son insensibilité, à la suite d'une question posée au secrétaire parlementaire pour l'Agence de développement économique, Jacques Gourde.

À la Chambre des communes, elle lui a demandé de convenir de mesures de redressement pour les régions ressources «qui voient leurs industries de transformation des matières premières fondre comme neige au soleil».

«M. Gourde n'avait aucune solution à proposer aux citoyens de la Mauricie qui sont en droit d'attendre des propositions concrètes. Ne serait-ce que cette dernière année, la Mauricie a perdu des milliers d'emplois et malgré cela, le gouvernement n'a encore produit aucun plan de relance ou de stratégie industrielle afin de mettre un frein à cette saignée historique», a déploré Mme St-Denis.

Dans sa réponse, M. Gourde a rappelé que Développement économique Canada pour les régions du Québec travaille en étroite collaboration avec tous les milieux pour aider les entreprises du secteur forestier.

«Je peux assurer que toutes les propositions qui seront soumises seront analysées selon leur mérite», a-t-il affirmé.

Pour la députée St-Denis, le cri d'alarme lancé par les citoyens de la Mauricie doit être entendu par les élus.

«Nous souhaitons à tout le moins que le gouvernement fédéral réinvestisse dans la région», a-t-elle ajouté.

Au cabinet du ministre Denis Lebel, un porte-parole a tenu à rappeler que le gouvernement avait investi des sommes considérables pour l'industrie papetière et pour le secteur forestier.

«Notre gouvernement sympathise avec les travailleurs affectés par cette triste situation. Il est important de réitérer que le secteur forestier fait face à des changements structurels. Notre gouvernement l'accompagne à ce niveau comme nous l'avons fait récemment à Trois-Rivières en injectant 15 M$ dans un projet-pilote à l'usine Kruger. Nous avons investi plus de 632 millions de dollars au Québec pour soutenir la transformation, la compétitivité et la durabilité environnementale de l'industrie forestière et les collectivités tributaires des forêts du Québec. Nous continuerons à mettre en place les conditions gagnantes pour la création d'emplois au Canada, y compris le secteur forestier québécois», a mentionné Vincent Rabault, attaché de presse du ministre Lebel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer