Une pérennité assurée au laboratoire Loricorps

De gauche à droite: Daniel Milot, directeur général... (François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

De gauche à droite: Daniel Milot, directeur général de la Fondation de l'UQTR, Daniel McMahon, recteur, Martin Thibodeau, président, direction du Québec de RBC Banque Royale et Johana Monthuy-Blanc, directrice du Loricorps.

François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) RBC Banque Royale vient de verser un don de 400 000 $ à la Fondation de l'UQTR. Cette somme servira à soutenir les travaux et les interventions du laboratoire Loricorps qui fait la lutte aux troubles du comportement alimentaire.

Johana Monthuy-Blanc, professeure à l'UQTR et directrice du Loricorps, indique que «cette donation est la consécration pour nous d'un travail d'équipe de longue haleine que nous menons de front depuis plusieurs années». Le don assure en effet au Loricorps de pouvoir poursuivre ses travaux et ses interventions pour les quatre prochaines années.

La professeure Monthuy-Blanc se réjouit d'autant plus de ce soutien financier qu'il répond «à un besoin sociétal criant car, je vous le rappelle, une personne sur deux âgée de 12 à 25 ans qui a un poids santé a recours à des régimes amincissants. En Ontario, un jeune sur 10 avec un poids santé a recours à des vomissements provoqués et une personne obèse sur trois présente un problème du comportement alimentaire. La moyenne d'hospitalisation des troubles du comportement alimentaire pour 37 jours représente 55 000 $», dit-elle.

Le laboratoire Loricorps s'est donc associé au CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec afin de développer un programme d'intervention basé sur la recherche au service de l'intervention par la formation des professionnels.

«En répondant à des besoins régionaux, le Pi (programme d'intervention) Loricorps illustre concrètement le changement de paradigme de la santé mentale en donnant la primauté à la première ligne pour permettre un accès à des soins plus rapides, plus accessibles et moins coûteux», explique la directrice.

Le président, direction du Québec de RBC Banque Royale, Martin Thibodeau, un diplômé de l'UQTR, espère que ce don «aura un impact important auprès des jeunes du Québec», dit-il. «Lorsque le projet du Loricorps nous a été présenté, nous avons été séduits. On ne peut demeurer insensible au fait que plus de 300 000 Québécois souffrent de troubles alimentaires», indique-t-il.

Le Dr Éric Dauth, médecin de famille, a vu une énorme différence depuis qu'il travaille avec le Pi Loricorps. Les patients s'adressent souvent à leur médecin lorsque les troubles alimentaires sont devenus sévères ou lorsqu'il y a des complications qui peuvent entraîner la mort.

«Or il y a eu un moment où ces troubles graves n'étaient pas graves. Ils ont commencé plusieurs années avant. Je pense que comme médecin de famille de première ligne, un des réflexes qu'on a c'est de se demander ce qu'on peut faire avant d'en arriver là», dit-il.

Or, ces cas sont complexes. Ils ont un volet psychologique. Un médecin seul ne peut donc arriver à les résoudre, estime-t-il en toute humilité. Il faut une approche multidisciplinaire, explique-t-il. Or, c'est exactement ce que le Pi Loricorps fait. Plus ou moins sept disciplines travaillent ensemble toutes les semaines. Grâce au don de RBC, toutes ces ressources pourront être conservées, se réjouit la directrice du programme.

«En six mois, le Pi Loricorps, en étant ouvert simplement trois jours semaine, a permis d'offrir un point de contact à 173 personnes de la région, de préévaluer 90 personnes, d'évaluer 40 personnes (...) et de traiter 20 personnes», indique Johana Monthuy-Blanc.

D'ici quatre ans, le programme devrait permettre d'accompagner plus de 150 personnes et leurs proches en même temps et de faire passer le taux de rechute de 50 % à 30 %, indique la chercheuse qui prévoit que le programme prendra une envergure provinciale, voire nationale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer