Recherche à l'UQTR: près de 700 000 $ en bourses

L'Université du Québec à Trois-Rivières... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'Université du Québec à Trois-Rivières

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Treize chercheurs de l'Université du Québec à Trois-Rivières ont reçu des bourses d'une valeur totale de 691 128 $ provenant du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Six de ces octrois proviennent du concours Subvention de développement Savoir, soutenant les étapes initiales de la recherche. Couvrant une période de deux ans, ces montants variant entre 49 000 $ et 75 000 $ financent des projets de développement de la recherche à court terme. 

Les professeurs qui en ont bénéficié sont Mathilde Barraband (lettres et communication sociale), Noémie Carbonneau (psychologie), Frank Crispino (chimie, biochimie et physique), Christian Dumais (sciences de l'éducation), Diane Gagné (gestion des ressources humaines) et Bruce Maxwell (sciences de l'éducation).

Par ailleurs, Josée St-Pierre, professeure en finance et économique, a reçu une subvention de 200 000 $ répartie sur trois ans du programme Développement de partenariat. Les professeures Carmen Dionne (psychoéducation) et Nadia Rousseau (sciences de l'éducation), ont aussi mérité du soutien financier, et ont été invitées à poursuivre le long processus vers l'obtention d'une subvention de Partenariat pouvant leur rapporter jusqu'à 2,5 millions $ chacune.

Le programme Connexion a pour sa part appuyé les professeures Corina Borri-Anadon (sciences de l'éducation), Marty Laforest (lettres et communication sociale) et Maryse Paquin (sciences humaines), avec des subventions variant de 7000 $ à près de 25 000 $.

Ces octrois visent des événements et des activités de rayonnement à court terme ciblant des initiatives de mobilisation des connaissances. Le professeur en ergothérapie Pierre-Yves Therriault s'est quant à lui prévalu d'une subvention de Synthèse des connaissances d'une valeur de 25 000 $.

320 000 $ pour les étudiants de cycles supérieurs

En plus des professeurs, dix étudiants de maîtrise et cinq de doctorat ont reçu une aide financière du CRSH.

Édith Allard, Marilyne Boisvert et Katryne Ouellet, des sciences de l'éducation, Iris Bourgault Bouthillier, Kathryne Guérin et Laurence Pépin-Beauchemin, de psychoéducation, Renaud Jutras et Audrée Teasdale Dubé, de psychologie, ainsi que Marie-Odile Richard en lettres et Camille Trudel en études québécoises, ont reçu des bourses de maîtrise de 17 500 $ pour une durée d'un an.

Au doctorat, Kassandre Bastarache en lettres, Stéphane Labbé et Jessica Rioux-Turcotte en lettres - concentration communication sociale, ainsi que Colombe Lemire de psychoéducation et Olivia Monfette des sciences de l'éducation, ont reçu des bourses variant entre 20 000 $ à 35 000 $, réparties sur deux ou trois ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer